Visite en Chine de Nathalie KOSCIUSKO-MORIZET et Thierry MARIANI

Nathalie KOSCIUSKO-MORIZET, ministre de l’Écologie, du Développement durable, des Transports et du Logement, et Thierry MARIANI, ministre chargé des Transports, sont en Chine du 4 au 8 novembre, accompagnés d’une délégation de parlementaires, d’élus et d’une dizaine de chefs d’entreprises.

PNGAlors que la Chine, 2ème économie mondiale avec un taux de croissance à deux chiffres depuis plus de 20 ans, poursuit, à un rythme accéléré, son industrialisation et son urbanisation, elle attache une importance grandissante aux enjeux environnementaux . Dans son 12ème plan, elle prévoit notamment la baisse de l’intensité carbonique de 17 % sur 5 ans, la réduction de la consommation d’eau par unité de VAI à 30 %, le développement des énergies non fossiles, la mise en place de nouvelles normes d’efficacité énergétique dans le bâtiment, un programme d’économies d’énergies dans 10.000 entreprises très énergivores…

Cette ambition offre des perspectives considérables aux entreprises françaises qui sont historiquement des leaders mondiaux dans les domaines de l’eau, de l’assainissement, de la gestion des déchets, du traitement des pollutions locales et dans le transport ferroviaire. Ces « éco-entreprises » françaises affiche d’ailleurs une progression de 16,5 % de leur exportation (contre 5 % pour les entreprises françaises). Par ailleurs, la France dispose d’un savoir faire particulier dans les modèles de collaboration publics/privés et d’un expertise reconnue en matière de service public, avantage considérable dans ce type d’activité.

La tribune de la Ministre diffusée dans le journal anglophone Shanghai Daily au jour de son arrivée dans le pays résume bien l’ambition de ce déplacement.

Afin de susciter un nouvel élan de coopération, le programme des Ministres s’articulait autour de 4 temps forts :

VENDREDI 4 NOVEMBRE – SHANGHAI

Nathalie Kosciusko-Morizet a réuni des entreprises de la filière environnementale française et les acteurs chinois du développement durable pour faciliter le développement de coopérations concrètes. Afin de rendre l’offre française la plus proche possible des attentes des Chinois, ils échangeront sur sa structuration notamment dans le cadre de la mise en œuvre des priorités de leur 12ème plan.

Dîner de présentation de la filière française de l'environnement - JPEG

Elle a inauguré par ailleurs, au sein de l’Université normale de la Chine de l’Est un centre de recherche sur les produits éco-efficients de l’entreprise Rhodia, exemple d’une démarche de recherche partagée et partenariale en matière de développement durable pour inventer la chimie de demain.

Rencontre informelle avec les correspondants de presse française - JPEG

Thierry Mariani a également assisté pour sa part à la célébration du 45ème anniversaire de la liaison Air France Paris-Shanghai.

Rencontre des Ministres avec la communauté française à la résidence du Consul général - JPEG

SAMEDI 5 NOVEMBRE – WUHAN

Les Ministres se sont rendus le lendemain à Wuhan, véritable laboratoire de la coopération franco-chinoise dans le domaine du développement urbain durable depuis 2010. Il se situe dans la province de Hubei au sein d’une zone urbaine de 30 millions d’habitants dans laquelle la France est le premier investisseur étranger. Pour accélérer le développement de cette coopération économique dans cette ville en forte croissance, les ministres ont donné le coup d’envoi d’une nouvelle liaison aérienne entre Paris et Wuhan opérée par Air France.

La Ministre a aussi clôturé un séminaire organisé par l’Agence française de développement sur le thème de l’efficacité énergétique, en lien avec un important programme de réhabilitation thermique des bâtiments publics.

Les Ministres ont assisté à la signature de plusieurs accords et contrats avec des entreprises françaises.

Nathalie KOSCIUSKO-MORIZET a posé ensuite la première pierre de l’usine GDF Suez, qui permettra le traitement des déchets générés par le parc industriel chimique de la ville et fournira à terme un approvisionnement en eau. Au delà de ce projet, la Ministre a souligné le fort potentiel de coopération entre nos deux pays dans le domaine de l’eau et appellera à une forte implication de la Chine dans la préparation du forum mondial de l’eau qui aura lieu à Marseille en mars 2012.

De son côté, Thierry MARIANI a visité les deux usines de production de Dongfeng Peugeot Citroën Automobile basées à Wuhan. Il s’agit de la première entreprise européenne de l’industrie automobile en Chine créé en 1992 par le rapprochement de PSA Peugeot Citroën et du 2ème constructeur automobile chinois Dongfeng Motor Corporation Ltd. Ce site de production, symbole de l’industrie française, produit pour le marché asiatique 450.000 véhicules par an. Thierry MARIANI a poursuivi par une visite de l’entreprise Plastic Omnium, reconnue notamment pour la production de matériaux recyclables utilisé dans le secteur automobile.

DIMANCHE 6 NOVEMBRE – CHENGDU

Les Ministres ont salué le programme de reconstruction engagé par l’Agence française de développement dans la zone sinistrée par le séisme de 2008.

La Ministre s’est ensuite rendue dans un centre d’élevage de pandas pour évoquer le très prochain accueil en France de deux de ces animaux emblématiques.

LUNDI 7 NOVEMBRE – PEKIN

A quelques jours de la conférence internationale sur le climat de Durban, et à six mois du 20ème anniversaire du sommet de la Terre, cette étape a permis d’évoquer avec les dirigeants chinois les grandes négociations internationales en matière d’environnement.

La Ministre a rencontré des acteurs institutionnels chinois et de la société civile pour rappeler notamment la position de la France et de l’Union européenne. Elle a appellé la Chine à soutenir la mise en place des financements innovants et la négociation d’un nouvel instrument juridique incluant l’ensemble des grandes économies.

Enfin, après les prises de position de l’Union européenne et de l’Union africaine à ce sujet, la Ministre a proposé à la Chine de s’associer à la dynamique qui appelle à la transformation du PNUE en une véritable organisation mondiale de l’environnement.

Parallèlement, Thierry MARIANI s’est rendu à Tianjin pour visiter l’unique chaine d’assemblage Airbus située hors Europe. Ce site industriel, dont la production est destinée au marché chinois, a déjà livré 63 appareils de la famille A 320 depuis son ouverture en mai 2009. Comparable à celui de Toulouse et Hambourg, il illustre une coopération franco-chinoise réussie. En quelques années, la Chine est devenue un acteur majeur dans le transport aérien. L’aviation civile chinoise (CAAC) prévoit une croissance annuelle du trafic aérien de 11 % pour le plan quinquennal des 5 prochaines années (2011-2015).

Dernière modification : 26/09/2014

Haut de page