Le port ferroviaire de Chengdu

La zone pilote de libre-échange du Sichuan (China Sichuan Free Trade Zone) est divisée et spécialisée en 3 secteurs : à Luzhou, pour le port maritime, à Shuangliu pour l’aviation et à Qingbaijiang pour le port ferroviaire. C’est dans cette dernière que la Consule générale de France à Chengdu s’est récemment rendue, accompagnée du Service Economique régional ainsi que de Business France.

JPEG

La visite a permis d’avancer sur les dossiers impliquant les services de logistique présentes dans le port et de potentiels partenaires français. Lors des rencontres, les autorités portuaires ont marqué leur intérêt pour le projet de train reliant Chengdu à Dourges (Pas-de-Calais) si toutefois les entreprises françaises et chinoises pouvaient trouver un terrain d’entente sur l’importation de produits français. Ils se rendront prochainement à Bordeaux pour une opération de communication et présenter aux négociants de la région Aquitaine les avantages des trains de marchandises entre Europe et extrême Asie.

Le port ferroviaire de Qingbaijiang a été officiellement intégré à la zone de libre-échange du Sichuan en 2017. Il a connu une croissance rapide avec notamment la mise en place du fret ferroviaire dès 2013 vers l’Europe : Lodz en Pologne, Nuremberg en Allemagne, et Tilbourg aux Pays-Bas.

Dernière modification : 30/12/2019

Haut de page