Union européenne - Publication par la Commission européenne d’un projet de stratégie de long terme Energie-Climat visant la neutralité carbone en 2050

Communiqué de presse du ministère de la transition écologique et solidaire (Paris, 29/11/2018)

La Commission européenne a publié le 28 novembre 2018 un projet de stratégie énergie-climat à long terme pour l’Europe, appelant à atteindre la neutralité carbone d’ici 2050. François de Rugy, ministre d’Etat, ministre de la transition écologique et solidaire et Brune Poirson, secrétaire d’Etat auprès du ministre d’Etat, se réjouissent de cette ambition, que la France s’est également fixée au niveau national avec la Stratégie nationale bas-carbone (SNBC) dont le projet a été rendu public hier. Face à l’urgence d’enrayer le changement climatique, la France et l’Union européenne doivent montrer la voie et s’engager résolument dans la transition vers une économie neutre en carbone, bénéficiant à tous les citoyens.

Cette stratégie doit maintenant être adoptée par l’Union européenne, pour se conformer aux obligations de l’Accord de Paris. La France se mobilisera pleinement pour que la stratégie finale vise la neutralité carbone en 2050 et pour que les objectifs climatiques à 2030 de l’Union européenne soient ajustés en cohérence avec la trajectoire de long terme retenue, afin de ne pas retarder les actions nécessaires pour lutter contre l’effet de serre.

L’atteinte de la neutralité carbone est en effet une nécessité pour limiter les impacts du changement climatique, qui se font déjà sentir en Europe et qui risquent de s’amplifier. La transition écologique est également une opportunité formidable, tant pour le développement de notre économie que pour améliorer la qualité de vie des citoyens.

La France s’est engagée dans son Plan climat et dans la révision de sa Stratégie nationale Bas-Carbone (SNBC) à atteindre la neutralité carbone à l’horizon 2050. La SNBC est la feuille de route de la France pour conduire la politique d’atténuation du changement climatique. Elle définit des objectifs de réduction des émissions de gaz à effet de serre à l’échelle de la France à court et moyen terme. Le projet de SNBC qui a été rendu public montre que l’atteinte de la neutralité carbone en 2050 est possible en divisant par deux les consommations d’énergie et en décarbonant l’énergie consommée à cette échéance. Cet objectif ambitieux permet à la France d’être à l’avant-garde de la lutte contre le changement climatique. Cette transformation est une opportunité de faire évoluer la société de manière plus durable et plus juste.

Elle requiert une mobilisation globale, à la fois de l’Etat mais également des collectivités, du secteur privé et des citoyens qui chacun à leur échelle accompagne la transition.

La réponse au défi du changement climatique est globale et nécessite une coopération européenne et internationale. Il est particulièrement important que l’Union européenne se dote d’une stratégie de long terme ambitieuse, afin de montrer que les solutions techniques existent et qu’une transition écologique bénéfique pour tous est possible, en mobilisant les initiatives des citoyens, des entreprises, des collectivités et des gouvernements.

La proposition de la Commission étudie huit scénarios différents, qui prévoient des réductions d’émissions plus ou moins fortes dans les différents secteurs économiques pour aboutir à des niveaux d’ambition différents. Ces niveaux vont de la diminution des émissions de gaz à effet de serre de 80% en 2050 par rapport à 1990 (stratégie facteur 4) jusqu’à la neutralité carbone en 2050. La France se réjouit de l’ambition affichée par la Commission, qui appelle à privilégier les scénarios permettant d’atteindre la neutralité carbone d’ici 2050.

Source : site Internet du ministère de la transition écologique et solidaire

Dernière modification : 04/12/2018

Haut de page