Une balade au cœur des villes complexes [中文]

Mercredi 26 juin a eu lieu au hackerspace « Xin Che Jian » de Shanghai un café des sciences sur le thème des villes complexes, animé par M. Fabien Pfaënder, professeur à l’Université de technologie sino-européenne de Shanghai (UTSEUS).

Au "hackerspace" de Shanghai - JPEG

Une soixantaine de personnes étaient rassemblées mercredi soir dans ce lieu aussi insolite qu’instructif qu’est le hackerspace de Shanghai ou Xin Che Jian, premier hackerspace à Shanghai, organisation à but non lucratif rassemblant une communauté de chercheurs de tous âges, spécialités et niveaux qui peuvent partager dans cet espace leurs connaissances et développer des logiciels de façon ludique. La conférence s’est donc tenue dans l’atmosphère chaleureuse qu’offre ce lieu et Fabien Pfaënder a pu présenter le sujet passionnant des "villes complexes" à un public réuni par la même envie de découverte.

Qu’est-ce qu’une ville complexe ? A quoi son étude sert-elle ? Quels sont les outils qui permettent de mieux la cerner ? Tous ces points ont été abordés précisément et illustrés pour rendre accessible à tous un sujet très technique.

Selon l’intervenant, une ville est une zone urbaine à peu près homogène géographiquement. Elle est cependant « complexe » car certaines choses nous échappent dans sa construction et son fonctionnement, et on aimerait en connaître tous les rouages et interactions afin qu’elle ne devienne plus que « compliquée » à nos yeux. Elle est formée d’entités indépendantes, et qui peuvent être elles-mêmes complexes.

Comprendre la ville dans ses détails, ses ruses et ses détours permet de mieux rentabiliser l’espace et de favoriser le bien-être de ses citoyens. Tout ceci peut être réalisé par l’intermédiaire de nouvelles technologies informatiques. Pour exemple, un outil informatique qui permet d’enregistrer les trajets des personnes jusqu’à un hôpital (distance et temps). On peut ainsi cerner l’aire dans laquelle les habitants de la ville peuvent se rendre à l’hôpital en 15 minutes maximum. Inutile ? Certainement pas, au contraire on peut ainsi délimiter les espaces où les habitants ne pourront accéder aux hôpitaux en moins de 15 minutes, et donc améliorer la rapidité des transports dans cette zone, ou y construire un nouvel hôpital…
L’objectif de ces études n’est ni commercial, ni politique, mais purement éthique et vise à améliorer le confort des citoyens.

Le public du Hackerspace, transporté dans les dédales des bus, aéroports, réseaux téléphoniques, et sociaux (Weibo), a ensuite lancé une longue séance de questions-réponses attestant de la curiosité des spectateurs, curiosité attisée par cette présentation dynamique et haute en couleur !

Dernière modification : 03/07/2013

Haut de page