Un programme « Michel de Certeau » initié par l’Institut Xu-Ricci de Fudan

L’Institut Xu-Ricci de Fudan, dirigé par les professeurs Li Tiangang et Benoît Vermander, a invité madame Luce Giard, directrice de recherche honoraire au CNRS, du 12 au 26 novembre 2014.

Luce Giard est l’éditrice des œuvres de Michel de Certeau (1925-1986), l’un des penseurs français les plus féconds de la seconde moitié du XXe siècle, et la meilleure connaisseuse de son œuvre. Pionnier en anthropologie (L’invention du quotidien), étude de la mystique (La fable mystique), historiographie (L’écriture de l’histoire), histoire culturelle et sociale (La possession de Loudun), observateur attentif de la France d’après 1968 (La prise de parole), Michel de Certeau a croisé les champs du savoir dans des aperçus et synthèses qui ont rencontré un très grand succès en Europe, aux États-Unis et en Amérique Latine. Si quatre de ses livres ont déjà été traduits en chinois, son œuvre demeure cependant peu connue dans ce pays. Le programme lancé par l’Institut Xu-Ricci vise donc à étudier comment les perspectives ouvertes par de Certeau peuvent aider au renouvellement méthodologique des sciences sociales et humaines dans le contexte chinois contemporain.

Luce Giard a prononcé trois conférences et quelques cours, animé un séminaire avec de jeunes enseignants provenant de plusieurs universités de Shanghai, et rencontré des étudiants de maîtrise et de doctorat. Un programme de traduction est en cours de discussion.

Cette activité suit de près la production par le même Institut d’un documentaire sur « Teilhard de Chardin et la Chine ». Elle s’inscrit ainsi dans la vocation de l’Institut Xu-Ricci, centré sur l’interdisciplinarité et sur la méthodologie du dialogue interculturel.

Article rédigé par le professeur Benoît Vermander, co-directeur de l’Institut Xu-Ricci.

Conférence sur "Michel de Certeau" - JPEG

Madame Luce Giard - JPEG

Dernière modification : 01/12/2014

Haut de page