Un franc succès pour l’inauguration du centre d’études françaises de l’Université Fudan ! [VIDEO]

L’inauguration du centre d’études françaises de l’Université Fudan a eu lieu les 15 et 16 mai 2014 et s’est clos le 17 mai, avec une conférence exceptionnelle du ministre Laurent FABIUS.

Su Tudou :

JPEG

La matinée du 15 mai a marqué le lancement officiel du centre, avec le forum des ambassadeurs, au cours duquel MM. Pierre MOREL et WU Jianmin se sont prêtés à un jeu de questions-réponses avec le professeur CHU Xiaoquan, co-directeur du centre. Ils ont ainsi échangé sur leurs expériences respectives en tant qu’ambassadeur de France en Chine et ambassadeur de Chine en France. Plusieurs points intéressants ont été évoqués, notamment la transformation de l’équilibre mondial depuis la fin de la Guerre froide, ou encore la nécessité de transformer le soutien politique à la relation franco-chinoise en une réalité économique, pour augmenter le volume des échanges commerciaux. Par ailleurs, un accord-cadre a été signé entre l’Université Fudan et le Collège de France.

L’après-midi du 15 mai et la journée du 16 ont été consacrées au colloque pour lequel de nombreux chercheurs et universitaires de renom avaient été mobilisés, parmi lesquels Anne CHENG, Barbara CASSIN, Richard BALME, Pierre JOURNOUD, Sophie BASCH, Lionel VAIRON ou encore Jean-Marc BONNISSEAU, vice-président de l’Université Paris I, pour la partie française.

La journée du 16 mai a pris fin avec un concours d’éloquence, auquel ont participé sept étudiants. Ils devaient plancher sur le thème « Comment comprendre la culture de l’autre ? », aidés par deux citations de Montesquieu et de l’écrivain chinois YU Hua. Le jury était composé de M. Benoit VERMANDER, co-directeur du centre, de Mme YUAN Li, directrice du département de français et de M. Pierre MOREL, qui s’est chargé de remettre leurs cadeaux aux lauréats.

Enfin, samedi 17 mai, M. Laurent FABIUS, ministre des Affaires étrangères et du Développement international a donné la conférence inaugurale du centre devant près de 350 personnes sur le thème du Défi du dérèglement climatique et de la protection de l’environnement.

A l’issue de son discours, il a répondu à quelques questions des étudiants dans la salle, sur le rôle de la France en tant que présidente de la conférence sur le climat, sur le protocole de Kyoto et sur le soutien aux start-ups qui développent le marché des énergies renouvelables.

Dernière modification : 14/08/2014

Haut de page