Un Livre / un Film : Les liaisons dangereuses [中文]

Comparaison d’extraits correspondants entre le livre et son adaptation, d’après l’original littéraire. La discussion sera animée par Thierry Berthommier, professeur à l’Alliance française, et par Denis Bolusset-Li, metteur en scène français.

Les liaisons dangereuses - JPEG

Dangerous Liaisons (1988), de Stephen Frears,
et Valmont (1989), de Milos Forman

« Forman privilégie l’expression verbale et la gestuelle. La lettre n’est là que pour mieux se défaire, ainsi Mme de Merteuil plonge dans l’eau de son bain un billet de Danceny qu’elle veut soustraire au regard de Valmont. Frears au contraire reste fidèle à cette dimension du roman : on veut une lettre pour preuve, on vole les lettres, on s’en sert de monnaie d’échange. L’indiscrétion est le maître mot : Valmont lit le courrier qui ne lui est pas destiné comme il regarde par le trou des serrures. »

Martine Nuel

Dernière modification : 15/08/2014

Haut de page