Trouver chaussure à son pied à Chengdu [中文]

Chengdu s’affirme jour après jour comme l’une des villes les plus importantes et les plus modernes de l’Ouest de la Chine. Elle bénéficie à plein de la politique d’investissements étatiques dite du « Go West » et affiche ainsi un taux de croissance du PIB bien supérieur à la moyenne nationale aux cours des dernières années (8.9% contre 7.3% au niveau national pour 2014).

La croissance très soutenue se répercute bien évidemment localement sur le revenu disponible des ménages, qui a augmenté de 10% entre 2012-2013 et de 92% entre 2008-2013, sachant que le revenu disponible par habitant urbain à Chengdu était en 2013 de 29 968 RMB.

En entrant dans le détail des données disponibles concernant les ménages urbains, il ressort qu’avec une augmentation de +9.5% en 2014, la croissance des dépenses en habillement surpasse les autres postes de dépense tels que l’alimentation (+5.9%), le logement (+7.4%), ou les services médicaux (+9%). Cela n’est pas anodin, car s’il y a bien un marché qui mérite une attention toute particulière, c’est celui de la chaussure.

En effet, l’ancienne capitale du royaume de Shu est aussi célèbre pour être la « capitale de la chaussure pour femme » avec une production annuelle qui avoisine les 200 millions de paires pour une valeur de 10 milliards de RMB. Si la production est toujours caractérisée par des produits d’entrée de gamme, on voit émerger des acteurs locaux positionnés sur du haut de gamme, à l’instar de Sheme dont les prix des modèles peuvent atteindre jusqu’à 36 800 RMB. Il est à noter qu’en termes de chaussures, les consommateurs chinois étaient auparavant plutôt focalisés sur le confort et la solidité.

Aujourd’hui, ils sont davantage sensibles au design et à l’image de la marque nous rappelle Madame Liu, fondatrice d’Aiminer, maison mère de Sheme. Pour répondre à ces demandes, les marques occidentales n’hésitent plus à investir des centaines de millions de RMB pour ouvrir leurs propres boutiques et proposer davantage de références. Les chaussures représentent ainsi 80% des produits de ces boutiques.

Bien évidemment, ces évolutions quantitatives et qualitatives s’accompagnent d’un développement des lieux de distribution. Ainsi, Chengdu compte au 1er trimestre 2015 près de 4 854 000m² de surfaces totales dédiées au retail (centres commerciaux / grands magasins). Ce chiffre est en constante augmentation : on note par exemple une croissance de près de 16% par rapport au 1er trimestre 2014.

La Chine est le 1er producteur, exportateur et consommateur mondial de chaussures. Avec la hausse constante de la demande en chaussures hauts de gamme, les entreprises françaises ont une réelle opportunité de développement à Chengdu dans un environnement qui monte en gamme.

Dernière modification : 16/07/2019

Haut de page