Troisième atelier franco-chinois sur l’environnement atmosphérique [中文]

Le troisième atelier s’est déroulé du 23 au 27 septembre 2012 à Qingdao.

Après trente ans de forte croissance économique, le développement industriel rapide de la Chine provoque une dégradation de la qualité de l’air. En réponse à cette situation, le Ministère de la Protection de l’Environnement (MEP) a engagé depuis plus de 10 ans des actions de prévention, de contrôle et de traitement global, et soutient les initiatives visant à réduire les émissions de polluants.

Le gouvernement chinois s’appuie également sur ses instituts de recherche pour proposer et innover dans des nouvelles technologies et de nouveaux procédés moins gourmands en énergie et moins pollueurs. C’est dans ce contexte que s’est tenu du 23 au 27 septembre à Qingdao dans la province du Shandong, le troisième atelier franco-chinois sur le domaine de l’environnement atmosphérique. Cet événement organisé par l’Académie de recherche chinoise pour les sciences environnementales du MEP (CRAES-MEP), par le centre de recherche pour les sciences éco-environnementales de l’Académie des sciences de Chine (CREES-CAS) et par l’Institut de combustion, aérothermique, réactivité et environnement du CNRS (ICARE-CNRS) était hébergé à l’université du Shandong à Qingdao.

Cet atelier, ouvert par M. Wei MENG, Académicien et président de la CRAES, a rassemblé près de 90 chercheurs dont une dizaine de français. Les échanges scientifiques ont été l’occasion de faire le point sur le contrôle de la pollution, la caractérisation et le développement de modèles, sur l’instrumentation et les processus photochimiques. Cet événement soutenu par l’ambassade s’inscrivait dans la continuité de la mission d’experts sur la "chimie atmosphérique en Chine" organisée par le SST en novembre 2011 et qui avait permis d’identifier un potentiel de coopération scientifique dans ce domaine.

JPEG

Dernière modification : 09/10/2012

Haut de page