Symposium sur l’innovation et l’économie bleues à Qingdao [中文]

L’offre scientifique et technologique française dans les domaines des bio-ressources marines et de l’océanographie globale et côtière à l’honneur.

Organisé à l’initiative du technopôle Brest-Iroise et de la commission pour la science et la technologie de Qingdao (province du Shandong), avec le soutien de la communauté urbaine Brest métropole océane et du gouvernement municipal de la ville de Qingdao, le symposium "Innovation et croissance bleue" de Qingdao les 29 et 30 octobre derniers était la première conférence internationale sur le sujet à être organisée en Chine. Il s’appuyait également sur le réseau international MITIN (Maritime Innovative Territories International Network), créé en 2012, qui regroupe une vingtaine de régions maritimes du monde impliquées dans la science et la technologie marines.

Après une ouverture officielle par les institutions organisatrices, la première partie du symposium a pris la forme d’une session plénière présentant les enjeux de l’économie bleue, les programmes sur l’océanographie de trois grandes insititutions internationales (l’UNESCO, le programme pour l’environnement des Nations Unies et la Banque Mondiale) ainsi que des programmes nationaux chinois. M. Norbert Paluch, Conseiller pour la science et la technologie de cette Ambassade, a également présenté les programmes nationaux et européens de soutien à la coopération franco-chinoise lors de cette session.

La conférence s’est ensuite séparée en deux sessions parallèles, l’une portant sur les bio-ressources marines et l’autre sur l’océanographie générale et côtière. Chacune comprenait des présentations d’experts du monde académique ou du secteur privé impliqués dans ces domaines ainsi que des séances d’échange avec l’auditoire. Les intervenants étaient issus des principales institutions de recherche en océanographie de Qingdao, des grandes institutions de recherche françaises ou encore d’Allemagne et du Canada (Québec).

Des sessions technologiques organisées par les entreprises françaises Olmix et CLS, ainsi que des échanges sur l’avenir des coopérations avec la Chine dans le domaine de l’océanographie, sont venues cloturer l’événement.

Dernière modification : 06/11/2013

Haut de page