Sommet des hautes ambitions climatiques : un nouvel élan dans la perspective de la Conférence sur le climat de Glasgow

New York, Londres, Paris, le 12 décembre — Les dirigeants internationaux agissant pour le climat ont accompli aujourd’hui une avancée majeure pour progresser vers un avenir résilient, à zéro émission nette, en présentant de nouveaux engagements ambitieux, des mesures à prendre d’urgence et des programmes concrets pour surmonter la crise climatique.

Organisé conjointement par les Nations Unies, le Royaume-Uni et la France, en partenariat avec l’Italie et le Chili, à l’occasion du cinquième anniversaire de l’Accord de Paris, le Sommet des hautes ambitions climatiques qui s’est tenu aujourd’hui représente une étape majeure dans la perspective de la conférence décisive sur le climat que sera la COP26 de Glasgow en novembre prochain.

Lors du Sommet, 75 dirigeants de tous les continents ont mis en avant de nouveaux engagements, ce qui constitue un message clair : l’Accord de Paris, qui est plus que jamais une boussole de l’action internationale, est efficace pour intensifier de manière significative notre action et nos ambitions climatiques.

Le Sommet a prouvé de manière claire que les changements climatiques étaient une priorité de l’action internationale, en dépit des difficultés auxquelles nous sommes tous confrontés face à la pandémie de COVID-19, et il a montré que nous nous accordions sur le fait que les données scientifiques sont claires. La destruction du climat s’accélère et la communauté internationale a encore beaucoup à faire pour contenir la hausse de la température mondiale à 1,5°C.


Nous avons montré aujourd’hui que l’action climatique restait une priorité de l’ordre du jour international, en dépit de la pandémie mondiale et de l’une des plus graves crises économiques de notre époque. Cette crise nous donne l’opportunité d’accélérer notre transition écologique, et je salue les annonces qui ont été faites aujourd’hui par plus de 70 chefs d’État et de gouvernement. Ce Sommet a confirmé que l’Accord de Paris, conclu sous la présidence française il y a cinq ans, demeurait plus que jamais une boussole pour l’action climatique internationale.
Emmanuel Macron, président de la République française

Le Sommet a prouvé que l’action et les ambitions climatiques sont en progression. Les annonces faites durant le Sommet ou juste avant, ainsi que celles attendues au début de l’année prochaine, signifient que des pays représentant environ 65 % des émissions mondiales de CO2 et environ 70 % de l’économie mondiale se seront engagés d’ici au début de l’année prochaine à parvenir à zéro émission nette ou à la neutralité carbone.

Ces engagements doivent désormais être appuyés par des actions et des programmes concrets, dès maintenant, pour atteindre les objectifs, et le Sommet a permis de donner une nouvelle impulsion pour avancer dans ce sens.

PDF - 742.7 ko
Sommet des hautes ambitions climatiques - Communiqué de presse en français
(PDF - 742.7 ko)

Dernière modification : 17/12/2020

Haut de page