AFD - Signature d’une convention de financement [中文]

Le 21 février 2017, le Secrétaire d’Etat auprès du ministre des Affaires étrangères et du Développement international, chargé du Développement et de la Francophonie, M. Jean-Marie Le Guen, le ministère chinois des finances représenté par son vice-ministre SHI Yaobin et l’Agence française de développement ont signé, au Palais du Peuple à Pékin, une convention de prêt de 25 M EUR relative au financement d’un projet de récupération de chaleur des eaux usées traitées pour alimenter le réseau de chauffage urbain décentralisé à Jinan (province du Shandong). Cette signature est intervenue à l’occasion de la visite officielle en Chine du Premier ministre français M. Bernard Cazeneuve du 21 au 23 février 2017.

JPEG

La Chine fait face à une urbanisation rapide qui entraîne une forte augmentation de l’empreinte énergétique des villes, de la pollution locale et des émissions de gaz à effet de serre. Face à ces enjeux, le gouvernement chinois met en œuvre une politique énergétique centrée sur la diversification des sources d’énergie primaire pour réduire sa dépendance au charbon, et sur la promotion de l’efficacité énergétique.

Le projet consiste à construire des systèmes décentralisés de chauffage collectif en récupérant la chaleur des effluents traités en sortie de deux stations d’épuration pour alimenter en chaleur deux districts de la ville de Jinan. Le réseau de chaleur de la ville sera étendu pour desservir une surface de chauffage supplémentaire de 3 millions de m2. Le projet inclut par ailleurs la construction des infrastructures de récupération par pompes à chaleur. De nombreuses chaudières de quartier au charbon actuellement en service dans la zone seront démantelées dans le cadre du projet.

L’estimation de la mesure de l’empreinte carbone du projet donne une réduction des émissions de gaz à effet de serre de 105 200 tCO2/an. Le démantèlement de chaufferies et de poêles individuels existants permet de réduire la consommation de charbon de près de 39.000/ an et contribue à baisse des émissions de NOX, de SO2, de poussières et de particules.

A propos de l’Agence française de développement (AFD)

Institution financière publique, l’Agence française de développement (AFD) agit depuis 75 ans pour combattre la pauvreté et favoriser le développement durable. Elle met en œuvre la politique définie par le Gouvernement français. Présente sur quatre continents où elle dispose d’un réseau de 72 agences et bureaux de représentation, l’AFD finance et accompagne des projets qui améliorent les conditions de vie des populations, soutiennent la croissance économique et protègent la planète.

En 2016, l’AFD a consacré 9,3 milliards d’euros au financement de projets dans les pays en développement et en faveur des Outre-mer. Ils contribueront notamment à la lutte contre les effets du changement climatique, la scolarisation d’enfants, à l’amélioration de la santé maternelle, à la promotion de l’égalité entre les femmes et les hommes, à l’appui aux agriculteurs et aux petites entreprises, au renforcement de l’accès à l’eau, à l’énergie et aux transports.
www.afd.fr

Dernière modification : 23/02/2017

Haut de page