Signature d’un mémorandum entre le SCAC et China-Hi Tech dans le domaine de l’éducation

La société China Hi-Tech et le Service de Coopération et d’Action Culturelle de l’ambassade (SCAC) sont convenus le 11 juillet de développer une coopération dans le domaine de l’éducation par la signature d’un mémorandum de coopération. Cet accord, signé par le Conseiller de coopération et d’action culturelle Robert Lacombe et la directrice financière de China-Hi Tech Zhu Yiran permet le portage de projets dans les domaines de l’éducation, de la formation et de la recherche.

JPEG

China Hi-Tech, acteur majeur de projets éducatifs

Implantée à Suzhou dans la zone de développement du lac Dushu et possédant également des antennes à Pékin, la société China Hi-Tech est un partenaire incontournable dans le domaine de l’éducation en Chine. Spécialisée dans le financement de projets éducatifs, cette entreprise compte parmi ses actionnaires des établissements prestigieux tels que l’université de Pékin, l’université Renmin du Peuple et l’université Fudan. L’ambassade se réjouit de la signature de cet accord qui est le premier accord liant China Hi-Tech à un pays étranger.

Le renforcement d’une collaboration historique à Suzhou

Depuis plus de vingt ans, étudiants et professeurs français échangent avec leurs homologues de Suzhou. Classée au 1er rang national des Zones Économiques Prioritaires (ZEP), Suzhou abrite le district d’innovation en science et éducation du Lac Dushu, parc industriel qui dispose d’un environnement à fort potentiel de coopération. En effet, 5 600 entreprises étrangères de haute technologie y sont implantées. Le district accueille 29 établissements d’enseignement supérieur, dont 7 instituts de formation professionnelle. 10% des personnels enseignants de la zone sont étrangers.

Enfin, un écosystème francophone est déjà implanté à Suzhou. Parmi les établissements de formation du district se situe l’Institut franco-chinois de l’Université Renmin de Chine. Cet institut accueille chaque année plusieurs centaines de professeurs et étudiants français et incarne le succès de la collaboration franco-chinoise dans la zone.

La formation professionnelle à l’honneur

La signature du mémorandum sera suivie par la visite d’une délégation française composée de représentants des Campus des métiers et des qualifications cet été à Suzhou. Porté par China Hi-Tech, ce projet représente la première coopération d’envergure entre des acteurs de la formation professionnelle de nos deux pays. Cette mission permet l’association inédite d’établissements de formation français du CAP à la recherche avec des établissements de formation professionnelle chinois dans les domaines de la conception intelligente et de la mécatronique.

Dernière modification : 24/07/2018

Haut de page