Séminaire sur les violences domestiques à l’Université des femmes de Chine – 9 mars 2015

JPEGDeux experts français, Mme Clémence Meyer, rédactrice au bureau de la politique de l’action publique générale du ministère de la justice et M. Claude-Michel Sirvent, chef de la délégation police au sein de la Délégation aux victimes du ministère de l’Intérieur, ont présenté la législation française et les dispositifs d’accueil, d’orientation et de mise à l’abri des victimes de ce type de violence. En 2013, les violences domestiques ont causé la mort de 129 femmes en France.

Le sujet est d’actualité en Chine où un projet de loi destinée à combattre les violences domestiques a fait l’objet d’une vaste campagne de consultation publique à la fin de l’année 2014. Mme Lin Jianju, Vice-secrétaire générale du Centre d’études sur le droit du mariage de la Société chinoise de droit, a dressé un état des lieux de la législation chinoise dans ce domaine et présenté le nouveau projet de loi. Mme Li Hongtao, professeur de droit, consultante senior auprès de l’Université des femmes de Chine, et Mme Li Ying, avocate, ont évoqué plusieurs études qui attestent de la dangerosité de nombreux actes de violence au sein du couple, certaines victimes n’ayant parfois pas d’autres choix que de recourir elles-mêmes à la violence pour mettre fin à leurs tourments.

Enfin, Mme Chen Mingxia, Professeur à l’Académie des sciences sociales de Chine est revenu sur le travail de sensibilisation et de plaidoyer entrepris par le Réseau de lutte contre les violences domestiques, dont a elle été la présidente, qui appelle à responsabiliser tous les acteurs de la société face à un phénomène trop souvent considéré comme relevant de la sphère privée.

JPEGCe séminaire, qui a réuni quelques quatre-vingt participants, étudiants en master et professeurs de l’Université des femmes de Chine, a permis d’initier des échanges avec l’Université des femmes de Chine et la Fédération des femmes chinoises dans le domaine des droits des femmes et de l’égalité hommes-femmes. Ces échanges sont appeler à se poursuivre et se développer dans le cadre de la deuxième session du Dialogue de haut niveau sur les échanges humains qui aura lieu à Pékin au cours du mois de mai prochain.

Dernière modification : 13/03/2015

Haut de page