Séminaire ministériel sur les perspectives pour la jeunesse dans les territoires ruraux : Didier Guillaume réunit 40 délégations du monde entier [中文]

Communiqué de presse du ministère de l’agriculture et de l’alimentation (Paris, 22 février 2019)

À l’occasion de la 56ème édition du Salon international de l’agriculture, dont le thème cette année est « Des femmes, des hommes, des talents », Didier Guillaume, ministre de l’agriculture et de l’alimentation, a convié ce vendredi ses homologues étrangers à un échange autour des perspectives pour la jeunesse dans les territoires ruraux.

Une quarantaine de délégations ont participé à cet événement au cours duquel les ministres et secrétaires d’État présents ont pu présenter des exemples concrets de mesures ou de politiques visant à renforcer l’attractivité des métiers agricoles et agro-alimentaires auprès de la jeunesse, question d’actualité partout dans le monde.

Convaincus que les secteurs agricoles et alimentaires sont une opportunité pour la jeunesse, pour le dynamisme des territoires, et pour la création d’emplois, les ministres et secrétaires d’États ont mis en avant le besoin de politiques agricoles et d’aménagement des territoires fortes pour permettre aux jeunes agriculteurs de dégager un revenu suffisant, faciliter leur accès au foncier et aux investissements, et engager la transition vers des agricultures plus durables.

La formation et le conseil ont également été identifiés comme des leviers puissants pour accompagner les changements structurels dont les secteurs agricoles et agroalimentaires ont besoin. Didier Guillaume a ainsi appelé à « investir dans l’humain, dans la jeunesse » en mettant en place des formations adaptées aux défis de demain.

Le rôle essentiel de la FAO a été souligné, car c’est dans le dialogue et de la coopération multilatérale pour construire des solutions partagées que nous pourrons progresser collectivement.

À cette occasion, Catherine Geslain-Lanéelle, candidate de la France et de l’Union européenne à la direction de la FAO, est intervenue pour présenter sa candidature et la vision qu’elle porte pour la FAO. Le ministre a rappelé que cette candidature témoigne de l’attachement de la France à cette institution./.

(Source : site Internet du ministère de l’agriculture et de l’alimentation)

Dernière modification : 26/02/2019

Haut de page