Science et Technologie en Chine : Lettre d’information n°11 (Rétrospective du cinquantième anniversaire de l’établissement des relations diplomatiques entre la France et la Chine)

Ce numéro spécial de la lettre d’information du service pour la science et la technologie de l’Ambassade de France en Chine présente une rétrospective des manifestations organisées dans le domaine de la recherche et de l’innovation dans le cadre de la célébration du cinquantenaire de l’établissement des relations diplomatiques entre la République française et la République populaire de Chine.

PDF - 4.2 Mo
Lettre d’information 11
(PDF - 4.2 Mo)

Ce sont près de huit cents manifestations qui ont été organisées dans ce cadre, parmi lesquelles plus d’une centaine ont rassemblé vingt mille participants autour de thématiques liées à la recherche et à l’innovation, dans une vingtaine de ville en Chine et une dizaine de villes en France.

La dynamique - l’engouement même - créés par cette célébration, conjugués avec la densité des nombreuses coopérations établies au fil des années, ont permis une effervescence d’initiatives, qui témoignent pleinement de la richesse de la relation bilatérale dans les domaines de la recherche et de l’innovation.

Plusieurs manifestations ont été l’occasion d’échanges sur la politique scientifique et le futur de la coopération bilatérale, dont l’accord intergouvernemental signé en octobre 1978 constitue le fondement majeur. Une douzaine de manifestations ont élargi la réflexion sur la science et la société, évoquant des thématiques aussi diverses que l’histoire des sciences, la culture scientifique, l’éthique ou le droit de l’espace.

Près d’un quart des manifestations ont porté sur les sciences de la vie et la médecine, ce qui correspond au ratio du nombre de laboratoires ou réseaux franco-chinois de recherche parmi la soixantaine de ces structures aujourd’hui actives. Gynécologie, néphrologie, recherche sur le Sida, sur la maladie d’Alzheimer et sur le cancer, sénologie, hématologie, radiothérapie, médecine régénérative, sont autant de domaines, et cette liste n’est pas exhaustive, dans lesquels la France et la Chine ont cette année poursuivi un dialogue intense et constructif. Les échanges sur la médecine traditionnelle chinoise, encadrés par un protocole de coopération signé en mars 2007, ont également vu de nouveaux développements significatifs. Enfin, la coopération dans le domaine de la recherche sur les maladies infectieuses émergentes, encadrée par un accord intergouvernemental signé en octobre 2004, a franchi de nouvelles étapes importantes, avec la célébration du dixième anniversaire de l’institut Pasteur de Shanghai, l’organisation d’un colloque scientifique sur la fièvre Ebola et la cérémonie de fin de travaux du laboratoire P4 de Wuhan. C’est donc en toute logique que la première session du Dialogue de haut niveau sur les échanges humains, a porté une attention particulière sur la coopération dans le domaine de la santé et de la recherche médicale.

Plusieurs manifestations ont également permis d’approfondir le dialogue franco-chinois dans le domaine de l’environnement et de la connaissance des mécanismes régissant le comportement de notre planète (réchauffement climatique, biodiversité, physique du globe, analyse océanographique), contribuant ainsi à alimenter la réflexion commune en vue de l’organisation à Paris en décembre de la conférence Paris Climat 2015.

La coopération dans le domaine spatial, qui repose sur un accord intergouvernemental signé en mai 1997, a connu des avancées décisives au travers de la signature de nouveaux accords précisant les modalités de développement du satellite d’observation des océans CFOSAT et du satellite d’observation astronomique SVOM.

Enfin, une trentaine de manifestations ont permis des échanges approfondis dans une large palette de domaines des sciences exactes : mathématiques, sciences et technologie de l’information et de la communication, physique fondamentale et physique appliquée, chimie, énergie et mobilité.

Je me réjouis de l’implication de nombreuses entreprises françaises de hautes technologies dans de nombreuses manifestations. Cette ouverture croissante de la recherche au monde de l’entreprise fait écho à la déclaration conjointe franco-chinoise sur l’innovation signée en avril 2013. A ce titre, le lancement de la campagne de communication "France Technologie : si français, si innovant", l’organisation de fêtes de l’innovation dans plusieurs villes de Chine ou la création du prix de l’innovation France Technologie, ont contribué à mieux faire connaître la vitalité de notre pays en matière d’innovation.

L’année de célébration du cinquantenaire aura montré la diversité et la profondeur de la relation franco-chinoise dans le domaine de la recherche et de l’innovation. Portées par l’engagement personnel et collectif sans failles d’un nombre toujours plus grands de chercheurs français et chinois, des coopérations emblématiques ont poursuivi leur développement, des coopérations naissantes se sont épanouies, des coopérations nouvelles ont vu le jour. Les manifestations organisées en cette année de célébration, constituent aujourd’hui, à n’en pas douter, une base des plus solides permettant à la France et la Chine de faire progresser la recherche et l’innovation et également de relever ensemble un nombre toujours croissant de défis sociétaux.

Dernière modification : 30/07/2015

Haut de page