Recherche et formation médicale Wuhan : Réunion des filières médicales francophones en Chine [中文]

La coopération franco-chinoise hospitalo-universitaire dans le domaine de la santé connaît depuis une dizaine d’années un fort dynamisme. Ainsi, il existe en Chine quatre filières médicales francophones dans les villes de Shanghai, Wuhan, Kunming et Chongqing ainsi que des collaborations spécialisées dans d’autres villes (comme le partenariat Public-Privé en médecine d’urgence et de catastrophe à Pékin). Chacune de ces filières est implantée dans une faculté de médecine chinoise, en lien avec les centres hospitalo-universitaires (CHU). Les filières sont aidées par les pouvoirs publics chinois et par le Ministère des affaires étrangères français, par des CHU et des facultés de médecine françaises (en particulier APHP, Strasbourg, Nancy, Lyon, Bordeaux…), ainsi que par des régions (en particulier Lorraine et Rhône Alpes).

Les quatre filières médicales francophones en Chine (Chongching, Kunming, Shanghai et Wuhan) ont formé depuis 10 ans plus de 400 médecins diplômés des universités chinoises. Outre un enseignement de français et des cours de spécialité donnés sur place par des professeurs français, la plupart des étudiants effectue durant leur formation médicale un ou des stages dans les centres hospitalo-universitaires (CHU) et facultés de médecine français, au-delà desquels certains poursuivent par des séjours longs en France, soit au titre de « faisant fonction d’interne » en CHU, soit pour une thèse de doctorat, éventuellement en cotutelle. Plusieurs des structures de recherche franco-chinoises prolongent ces filières sur lesquelles elles recrutent.

Des réunions sont organisées périodiquement pour faire des bilans d’étape et préciser l’évolution des collaborations (dernière réunion à Kunming en 2012).

Cette réunion « bilan 2003-2013 et prospectives des 4 filières de formation médicale francophone en Chine » donnera lieu à une partie « forum » avec la participation d’étudiants déjà diplômés et d’autres en cours de formation.

Contact consulat : Marc Bondiou, attaché pour la science et la technologie

Dernière modification : 16/06/2014

Haut de page