Réunion de présentation de la province du Fujian [中文]

Discours de l’Ambassadeur de France en Chine, M. Jean-Maurice Ripert.

Monsieur le Ministre des Affaires étrangères,
Monsieur le Secrétaire du Parti,
Monsieur le Gouverneur,
Mesdames et Messieurs les Ambassadeurs,

C’est un grand plaisir pour moi de participer à cette réunion de présentation de la province du Fujian, en compagnie de mes collègues étrangers.

Lors de ma visite dans le Fujian en novembre de l’année dernière, j’ai découvert une région de toute beauté, riche de nombreux atouts et résolument ouverte sur le reste du monde.
J’ai été émerveillé par ma découverte des Tulou et des magnifiques plantations de café et de bananes, accrochés au flanc de somptueuses collines à la végétation luxuriante.

Et la ville de Xiamen m’a révélé bien des surprises. Il y fait bon vivre, comme me l’ont confirmé les Français que j’y ai rencontrés.

Je me réjouis donc d’être parmi vous aujourd’hui à l’occasion de cette rencontre organisée par le WJB, qui me permet d’évoquer les projets de la province, ses priorités en matière de coopération bilatérale et les perspectives de renforcement de coopération avec la France.

Mesdames et messieurs,

Nous vivons un moment exceptionnel de la relation bilatérale franco-chinoise.
L’année dernière, la visite d’Etat du Président de la République français en Chine, puis celle du Premier ministre, ont permis de définir une feuille de route ambitieuse pour renforcer le partenariat stratégique qui unit nos deux pays.

Ces visites des plus hautes autorités françaises en 2018 - la récente visite d’Etat du Président Xi Jinping en mars, qui précède la nouvelle visite du Président de la république française fin 2019 - ont montré combien la relation entre la France et la Chine était solide.
Il m’est agréable de le souligner alors que nous fêtons cette année le 55ème anniversaire de l’établissement des relations diplomatiques entre la France et la Chine, à l’initiative du Général de Gaulle.

Ce dialogue dense, respectueux et exigeant entre nos deux pays, les nombreuses visites croisées ces derniers mois ont produit des résultats concrets, par exemple dans le secteur aéronautique, agroalimentaires ou services financiers. Ils ont permis aussi de lancer des pistes de coopérations futures dans les domaines tels que la culture, l’éducation, la recherche ou l’innovation.

Autant d’opportunités de renforcer encore davantage les échanges économiques, culturels, et humains, entre nos deux pays et dans le cadre desquels s’inscrivent les liens entre la France et le Fujian.

*
La France attache en effet une grande importance à la Chine du Sud, et notamment à la province du Fujian.
Elle entretient des liens historiques avec cette province grâce à la présence, plusieurs décennies durant, d’un Consulat de France à Fuzhou, au sein duquel le diplomate et écrivain Paul Claudel a d’ailleurs officié.

Cette histoire partagée continue d’étayer, aujourd’hui encore, les relations entre la France et le Fujian. Mais celles-ci ne se confinent pas à l’histoire.

En effet les échanges économiques bilatéraux sont robustes : la France pointe au 15ème rang des partenaires commerciaux de la province, et plusieurs grands comptes français ont choisi de s’installer dans le Fujian : Legrand, Areva, Valeo, Accor, Sodexo, pour ne citer qu’eux.
Alstom équipe en outre le métro de Xiamen en matériel roulant et intervient dans la formation des équipes en matière de systèmes de signalisation.
La coopération culturelle est elle aussi particulièrement dynamique. La ville de Xiamen organise chaque année depuis maintenant quatre ans, les rencontres d’Arles.
Ce festival fait désormais référence en Chine dans le domaine de la photographie contemporaine. Xiamen qui par ailleurs entretien de surcroit d’excellentes relations avec la ville de Nice, tout comme cela est le cas entre Dunkerque et la ville de Fuzhou.

La coopération scientifique, universitaire et linguistique n’est pas en reste. Il existe à l’heure actuelle des coopérations scientifiques entre la France et le Fujian, dans des domaines allant de la chimie aux mathématiques, en passant par l’océanographie.
De plus chaque année, des centaines d’élèves et étudiants du Fujian font le choix d’aller étudier en France, ou d’apprendre le français.

Mesdames et Messieurs,

Ces exemples témoignent de la solidité des liens qui unissent la France et le Fujian, et je m’en réjouis. Cela ne signifie pas pour autant que nous devons borner ici nos ambitions.
Bien au contraire, la province du Fujian offre des opportunités de coopération encore inexploitées qu’il nous faut saisir, dans les domaines déjà cités comme dans d’autres, tels le tourisme ou le développement durable.

La France dispose en effet d’une expertise reconnue dans de nombreux secteurs qui sont prioritaires pour la province du Fujian. Nous pouvons donc faire plus et davantage encore, à la hauteur des liens historiques unissant la France et la province du Fujian.

Pour cela, nos équipes se mobilisent et multiplient les contacts avec les autorités locales. La consule générale, basée à Canton, s’est rendue à trois reprises dans le Fujian.
Les différents services du consulat comme Campus France et Business France s’y sont également rendus.

Je souhaite donc saisir l’opportunité qui m’est offerte, pour inviter les autorités provinciales présentes aujourd’hui à étudier ensemble les pistes d’approfondissement de notre relation bilatérale, afin que les liens qui unissent la France et le Fujian non seulement perdurent, mais continuent de s’enrichir et de se diversifier.

Vous pouvez pour cela compter sur le soutien entier et déterminé de toutes les équipes de l’Ambassade et du Consulat à Canton.

Je vous remercie de votre attention, et vous réaffirme mon plaisir de partager ce moment avec vous.

Dernière modification : 08/07/2019

Haut de page