Rétrospective - Jacques Tati, maître du burlesque – du 5 au 28 juin [中文]

Un univers singulier, un sens de la durée, une nouvelle manière d’envisager les rapports de l’image et du son, un rythme et une musicalité précise des gags caractérisent l’œuvre de Jacques Tati.

GIF

En juin, l’heure d’été à l’Institut français est celle de Tati à travers ses 6 longs-métrages et une exposition consacrée aux photos de tournage et aux affiches de films. En quarante ans de carrière, seuls 6 films ont été réalisés mais quels films !

Jacques Tati portait un regard tendre et sans concession sur son époque et ses contemporains. Et avec le temps, Jacques Tati demeure résolument un moderne ou plus exactement, son cinéma a été indiscutablement à l’heure de son temps « c’est-à-dire toujours un peu en avance » comme l’écrivait le critique de cinéma Serge Daney. Son œuvre porte la trace d’une transformation historique profonde dont le cinéma a, dans son expression la plus intense, toujours témoigné à partir de la fin des années 50. Ainsi son œuvre vient à point nommé en écho au travail de mémoire effectué par certains réalisateurs chinois qui s’émeuvent de l’impact des importantes transformations économiques et sociales sur la société chinoise contemporaine.

Jacques Tati, c’est aussi l’innocence et la poésie de l’enfance merveilleusement incarnées par le personnage de M. Hulot et qui s’invitent par petites touches dans chacun de ses films.

Plus d’informations ici : https://www.faguowenhua.com/fr/event/jacques-tati-ma%C3%AEtre-du-burlesque

Dernière modification : 03/06/2021

Haut de page