Retour sur le 7e colloque du laboratoire international associé FCPPL [中文]

Le septième colloque du LIA FCPPL (France China Physics Particle Laboratory) a eu lieu à Clermont-Ferrand du 8 au 10 avril dernier. Organisé par le laboratoire de physique corpusculaire (IN2P3-CNRS), il a réuni plus de 130 collaborateurs chinois et français.

JPEG - 156.2 ko
Ouverture du colloque dans l’amphithéâtre du LPC

Le 7e colloque du LIA FCPPL a réuni des chercheurs français et chinois impliqués dans des projets de recherche communs en physique sur accélérateur (LHC au CERN ou BEPC à Pékin), en physique théorique, physique des neutrinos, astroparticules, cosmologie ou sur des développements technologiques (R&D détecteurs et accélérateurs de particules ou informatique).

Au cours de cette manifestation, le prix de la "meilleure thèse FCPPL" à été décerné à ZHANG Xiaoming par un jury désigné par le comité de pilotage du FCPPL pour son travail mené sur l’expérience ALICE du CERN en cotutelle entre les universités de Clermont-Ferrand et Wuhan.

PNG - 618.8 ko
Zhang Xiaoming, lauréat du prix de la meilleure thèse FCPPL, en compagnie de ses directeurs de thèse et des présidents du jury

Dans le cadre des célébrations du cinquantenaire de l’établissement des relations diplomatiques entre la république française et la République populaire de Chine, Michel Davier et Chen Hesheng, présidents du comité de pilotage du FCPPL, et membres respectivement de l’Académie des sciences de France et de Chine, ont retracé l’historique de la collaboration franco-chinoise en physique des particules, initiée dès la fin des années 70 et qui constitue la genèse du FCPPL.

Le directeur de l’Institut de physique des particules et de physique nucléaire (IN2P3) du CNRS, cinq directeurs d’unités de recherche CNRS, la directrice adjointe de la direction des relations internationales du CNRS, le directeur de l’Institute of High Energy Physics de Pékin (le plus grand laboratoire de recherche en physique des hautes énergies en Chine), le directeur de l’accélérateur de particules BEPC de Pékin, des représentants de l’université Tsinghua, de l’université de Wuhan, de l’USTC, des universités de Clermont-Ferrand ou du Shandong, et de l’Ambassade de Chine en France étaient notamment présents au colloque. Ils ont décidé, en accord avec le comité de pilotage du FCPPL, de pérenniser et d’intensifier la collaboration franco-chinoise au-delà du LIA FCPPL.
Un groupe de travail a été formé pour définir la structure qui permettra de répondre au mieux à cette ambition renouvelée.

JPEG - 1 Mo
Ensemble des participants au colloque, devant le laboratoire LPC Clermont-Ferrand (IN2P3)

Dernière modification : 09/05/2014

Haut de page