Renforcement de la coopération franco-chinoise dans le domaine des mathématiques [中文]

Signature d’une lettre d’intention entre l’INSMI du CNRS et le MSC de l’université Tsinghua.

Le 29 mai 2013, l’institut des sciences mathématiques et de leurs interactions (INSMI) du CNRS et le centre en sciences mathématiques (MSC) de l’université Tsinghua ont signé une lettre d’intention avec pour objectifs de favoriser les échanges de post-doctorants et de promouvoir l’accueil des étudiants chinois en master. Cet accord intervient alors même que le MSC se positionne pour devenir une plateforme mondiale d’échange de haut niveau dans le domaine des mathématiques.

La coopération franco-chinoise en mathématique est ancienne. Dès 1998, elle se structure autour de l’institut franco-chinois de mathématiques appliquées (ISFMA) et associe des chercheurs du CNRS, de l’école polytechnique, et de l’université Pierre et Marie Curie à, entre autres, l’université du Zhejiang à Hangzhou et les universités Jiaotong et Fudan à Shanghai. Au début des années 2000, ce seront les laboratoires de mathématiques d’Orsay et de Grenoble qui initieront des coopérations avec les universités de Pékin (Beida) et Tsinghua. En 2004, un protocole de collaboration, signé entre les départements de mathématiques de l’université Sun-Yat Sen (SYS) à Canton et l’école normale supérieure (ENS), pour une formation de niveau master, débouchera trois ans plus tard sur la création du centre franco-chinois en mathématiques et physique théorique.

Un « programme de recherche sino-français en mathématiques » (SFRPM) est créé en 2011. Il associe pour la partie française, la fondation mathématique Jacques Hadamard (FMJH), la fondation sciences mathématiques de Paris (FSMP), l’institut Joseph Fourrier de l’université de Grenoble (UJF) et pour la partie chinoise, le centre international de recherche en mathématiques de l’université de Pékin (BICMR), l’institut Chern de mathématiques de l’université Nankai (CIM) à Tianjin et l’école en sciences mathématiques de l’université des sciences et technologies de Chine à Hefei (USTC).

Depuis plus de trente ans, l’institut des hautes études scientifiques (IHES) participe à la promotion de l’excellence des mathématiques françaises et au travers du Fonds Chern, au renforcement des coopérations franco-chinoises dans ce domaine. Depuis 1991, ce sont plus de 70 mathématiciens chinois qui ont été accueillis par le prestigieux institut.

Cette signature entre le CNRS et Tsinghua est une nouvelle illustration de la reconnaissance par la Chine de l’excellence française en mathématiques et du dynamisme qui anime ces deux communautés depuis plus de 20 ans.

Dernière modification : 24/06/2013

Haut de page