Publication du Baromètre de l’attractivité de la France 2019 [中文]

Communiqué de presse - Paris, le 4 juin 2019

Le “Baromètre de l’attractivité de la France” publié par EY cette semaine, recense chaque année les implantations internationales en Europe et analyse la perception que les décideurs économiques étrangers ont de notre pays ; il mesure ainsi l’attractivité réelle et perçue en comparaison à nos principaux concurrents.

Dans un contexte de repli des décisions d’investissement à destination de l’Europe (-4% de projets recensés entre 2017 et 2018) ; la France confirme son attractivité en se positionnant au 2ème rang des pays d’accueil en Europe, place qu’elle avait perdue en 2010. Avec une croissance de 1% là où le Royaume-Uni et l’Allemagne reculent respectivement de 13%, la France passe la barre des 1027 projets recensés et continue de façonner son image auprès des décideurs économiques.

« Après l’année record des investissements étrangers recensés par Business France et plus récemment l’entrée de la France dans le Top 5 de l’indice AT Jearney, la France confirme son rang de puissance parmi les plus attractives au monde » signale M. Jean-Maurice RIPERT, Ambassadeur de France en Chine. « Cette attractivité s’illustre particulièrement à travers sa capacité d’innovation et les conditions très favorables pour y conduire des activités de R&D. Les investisseurs internationaux renouvellent leur confiance et plébiscitent la France pour y développer ou lancer de nouveaux projets. Le récent succès du salon Vivatech et la présence de Jack Ma à cette occasion confirme le rôle central qu’occupe la France en matière d’innovation et de créativité ».

L’image d’une France industrielle et innovante se dessine dans ce baromètre avec une forte dynamique des investissements de R&D et le maintien du leadership industriel de la France en Europe. La France, pour la première fois occupe le 1er rang des pays européen en tant que destination des investissements innovants (avec 144 projets), elle cumule à elle seule plus de projets que l’Allemagne et le Royaume-Uni réunis sur cet item.

La France confirme également sa 1ère place pour l’accueil des implantations industrielles en Europe avec 339 projets comptabilisés, soit +5% par rapport à 2017, 1ère place qu’elle occupe depuis plus de 15 ans.

L’enquête de perception qui complète le baromètre, démontre que, début 2019, l’image de la France reste positive malgré un climat social difficile ; 80% des investisseurs implantés sur le territoire national se déclarent satisfaits ou très satisfaits de leurs investissements en France tout en soulignant que la France doit poursuivre ses efforts pour renforcer son attractivité dans des domaines aussi variés que l’éducation et la formation ; la réduction des coûts de la main d’œuvre, la diminution des impôts, le soutien aux PME et ETI.

« La France modernise son économie et les investisseurs le ressentent fortement par leur investissement durable sur notre territoire. Ces résultats sont en cohérence avec l’année record des investissements étrangers recensés par Business France. Le soutien fourni par le gouvernement aux industries de haute technologie ainsi qu’aux projets innovants, même s’il doit être toujours soutenu sans relâche, aide nos équipes de Business France à convaincre et aider les investisseurs à choisir la France comme destination pour leurs opérations européennes », précise Christophe Lecourtier, Directeur général de Business France.

« La France convainc de plus en plus de décideurs. Les réformes menées et confirmées par le gouvernement démontrent la volonté collective de rendre notre pays toujours plus compétitif et attractif. Les succès de VivaTech et Tech For Good ainsi que l’émergence de futures licornes positionnent clairement la France comme leader européen pour l’innovation : les 144 projets d’investissements en R&D recensés par ce rapport l’attestent. De mes récentes rencontres avec des investisseurs à Shenzhen, Hong Kong, Singapour, Berlin ou New-York, je retiens que ce message fort d’une France en mouvement est entendu. Nous restons pleinement engagés pour faire mieux connaître le potentiel français, un travail nécessaire notamment auprès de nos partenaires extra-européens : il faut transformer l’essai !, souligne Pascal Cagni, Président du Conseil d’administration de Business France.

Dernière modification : 02/07/2019

Haut de page