Projet AFD : Centrale à cogénération à partir de biomasse à Yichun (Heilongjiang) [中文]

Le projet a pour finalité de contribuer à la réduction de l’intensité carbone de la Chine par la réalisation d’investissements ayant un triple impact sur (i) la réduction de ses émissions de CO2, (ii) l’économie d’énergies fossiles et (iii) la création de valeur économique locale.

PNG

Contexte

Bien que le pays soit doté d’importantes ressources en biomasse (résidus de récolte et forestiers, déjections animales), la génération électrique à partir de cette source d’énergie renouvelable reste encore peu développée en Chine. Pour y remédier, le gouvernement chinois a mis en place des politiques préférentielles visant à soutenir cette filière et encourager la construction de centrales, notamment à cogénération d’électricité et chaleur pour des rendements optimum.

Le district de Yichun est situé dans la province du Heilongjiang, région à climat froid à l’extrême nord-est de la Chine. Son territoire est couvert à plus de 80% par des forêts dont les résidus ne sont actuellement pas valorisés.

Descriptif

Les réalisations prévues dans le cadre du projet sont les suivantes :

  • Construction d’une centrale de cogénération dans le bourg de Shuangfeng à partir de résidus forestiers et de récoltes de 2x15 MW avec une capacité de production d’électricité de 180 GWh/an et de chaleur de 410 300 GJ/an. La consommation de biomasse sera de 190 000 tonnes par an.
  • Installation d’une ligne électrique de 29,5 km.
  • Mise en place d’un système de collecte de la biomasse dans un périmètre de 60km autour de la centrale, pour assurer son approvisionnement.
  • Rénovation du réseau primaire de distribution de chaleur à Shuangfeng (y compris équipements de gestion et contrôle) qui assurera l’alimentation en chauffage d’une zone de 650 000 m2 (499 000 m2 de surface existante et 151 000 m2 d’habitations futures).

Objectif

La construction de la centrale à cogénération et la mise en place de l’ensemble de la filière en amont et en aval permettront de :

  • Produire annuellement 180 GWh d’électricité et 410 000 GJ de chaleur destinée au réseau de chauffage urbain de Shuangfeng ;
  • Réduire les émissions de gaz à effet de serre (CO2) et de polluants — dioxyde de soufre (SO2) et cendres de charbon — grâce au remplacement de chaudières à charbon obsolètes ;
  • Créer des emplois locaux et de la valeur ajoutée en zone rurale.

Impact

Le principal effet attendu du projet sera lié au démantèlement des chaufferies à charbon et leur remplacement par un réseau de chauffage centralisé connecté à la centrale à biomasse.

La baisse de la consommation de charbon pour le chauffage est estimée à environ 57 500 tonnes par an. En conséquence, la réduction estimée des émissions de gaz à effet de serre permise par le projet est de 300 000 tCO2 par an.

Le projet permettra également de valoriser des ressources naturelles aujourd’hui sous-utilisées : les résidus issus de l’entretien des forêts et les résidus de récolte qui sont actuellement pour la majorité laissés sur place ou brûlés à l’air libre générant des émissions de polluants atmosphériques.

Enfin, la mise en place de la filière de collecte des résidus forestiers apportera aux ouvriers un complément de revenus significatif, estimé à environ 10% de leur salaire annuel.

Dernière modification : 05/07/2019

Haut de page