Programme COOPOL Innovation 2013 : mission Genoscreen [中文]

La quatrième mission organisée dans le cadre du programme COOPOL Innovation 2013 s’est déroulée à Pékin, Shanghai et Hong Kong du 4 au 8 novembre.

Dans le cadre du programme COOPOL Innovation, financé et organisé par le service pour la science et la technologie de l’ambassade de France à Pékin, et avec le relais des consulats de Shanghai et de Hong Kong, une mission réunissant des experts de la société Genoscreen (M. André TORDEUX) et de l’institut Pasteur de Lille (Dr Philip SUPPLY) a été organisée en Chine pour une semaine d’identification d’opportunités de collaborations scientifiques avec des acteurs chinois dans le domaine du diagnostic et du traçage moléculaires de nouvelle génération en microbiologie médicale.

Genoscreen, en association avec l’institut Pasteur de Lille, est développeur et producteur de kits de traçage moléculaire bactérien d’exclusivité et de référence mondiales, et occupe une position de pionnier et leader français dans le domaine des services en analyse des nouvelles technologies de séquençage d’ADN (dites NGS). Leurs recherches sont menées en priorité sur l’agent de la tuberculose, un pathogène de première importance au niveau mondial, à partir duquel des déclinaisons plus génériques sont opérées vers d’autres pathogènes majeurs.

La mission a débuté à Pékin avec la visite de l’institut de recherche sur la tuberculose et la tumeur thoracique de Pékin et du centre de contrôle des maladies (CDC). Les experts ont aussi pu s’entretenir avec un responsable de Zoom Tech (distributeur du logiciel Applied Maths) et des chercheurs de l’institut de microbiologie de l’académie chinoise des sciences. La mission s’est poursuivie à Shanghai où les experts ont pu échanger avec des chercheurs de Gene Technology, de l’hôpital Huashan de l’université de Fudan, de l’institut Pasteur de Shanghai, de la faculté de médecine de l’université de Fudan et de BioMérieux. La mission s’est terminée à Hong Kong avec la visite du laboratoire de Tin Hang Technology Ltd et du laboratoire de la santé publique de Hong Kong.

Dernière modification : 12/11/2013

Haut de page