Procès-Verbal : Conseil consulaire pour la sécurité de la communauté française

Conseil consulaire pour la sécurité de la communauté française

11 novembre 2015

Procès verbal

Le conseil consulaire pour la sécurité de la communauté française s’est tenu dans les locaux de Business France à Wuhan le mercredi 11 novembre 2015 à 15h00.

L’ordre du jour en était le suivant :

-  Dispositions mises en place pour la sécurité de la communauté française
-  Présentation de la situation sécuritaire dans la circonscription
-  Divers

Après avoir indiqué l’ordre du jour et rappelé la dernière réunion du conseil de sécurité qui avait été tenue, le 9 janvier 2015, suite aux évènements dramatiques ayant eu lieu dans les locaux du journal « Charlie Hebdo », le Président a rappelé l’importance qu’attache le Gouvernement français à la sécurité des communautés françaises à l’étranger.

Un exposé a ensuite été fait sur les dispositions mises en œuvre pour la sécurité de la communauté française, notamment l’élaboration d’un plan de sécurité, et ont ainsi été rappelés :

-  L’importance d’un recensement aussi précis que possible des ressortissants français résidant dans la circonscription. Chaque participant a été incité à sensibiliser les compatriotes de leur entourage sur cette formalité ;
-  L’identification d’un ou plusieurs lieux de regroupement et d’évacuation. Ces points, au nombre de cinq à Wuhan, ont été rappelés ;
-  Le découpage de la circonscription du Consulat général en sept ilots regroupant une population d’environ 950 personnes ;
-  La désignation de chefs d’îlots et suppléants responsables de la sécurité pour ces ilots. Pour la circonscription du poste, il manque un suppléant pour chaque ilot.

Le Président a insisté sur l’importance de la circulation de l’information et invité chacun, dans son domaine de compétence, à dresser la liste de ses contacts, tant officiels qu’officieux, qui pourraient être utiles au poste en cas de crise, de quelque nature qu’elle soit.

Après un bref exposé du rôle du chef d’îlot, l’organisation et le rôle d’une cellule de crise au sein du poste, fonctionnant en liaison avec l’Ambassade à Pékin et le Centre de crise à Paris, ont été développés. Tant l’organisation fonctionnelle au moyen de différents pôles, que l’organisation matérielle ont brièvement été exposés aux participants.

Le deuxième point de l’ordre du jour relatif à la situation sécuritaire et les principaux risques ont ensuite été abordés.

Catastrophes naturelles :

Inondations : Le risque d’inondation est à prendre en considération, l’eau étant omniprésente à Wuhan (25 % de la superficie du Grand Wuhan est occupée par de l’eau, qu’il s’agisse du Yang Tsé, de son affluent la rivière Han, et des innombrables lacs qui parsèment son espace urbain) Le risque est toutefois très amoindri depuis la mise en service du barrage des trois gorges qui régule désormais le cours du Yang Tsé.
Les niveaux des cours d’eau sont suivis avec attention par les autorités locales.

Tremblement de terre : les risques existent mais sont jugés minimes, Wuhan étant en dehors de la zone sismique qui se situe davantage à l’extrême ouest de la circonscription consulaire.

Accidents aérien, ferroviaire et de la circulation :

Ces trois possibilités sont à considérer et d’autant plus depuis la mise en service d’une liaison aérienne directe Paris-Wuhan. Les trains à grande vitesse chinois effectuant des trajets entre Wuhan et de grandes villes chinoises sont de plus en plus nombreux ainsi que les accidents de la circulation.

Risque sanitaire :

Ce risque est jugé faible par les autorités locales. En 2015, un seul cas a été recensé dans la province du Hubei. Il a en outre ajouté que, jusqu’à ce jour, il n’y avait pas eu de cas de transmission d’humain à humain.

Risques écologique et industriel :

La proximité de nombreux sites de production polluants pourrait être un risque en cas d’accident et nombre de nos compatriotes sont préoccupés par la pollution atmosphérique à Wuhan. Ils s’interrogent et s’inquiètent sur les conséquences à plus ou moins long terme sur la santé des adultes et plus particulièrement des enfants.
Le Président a rappelé qu’un protocole pollution était en vigueur dans les trois établissements scolaires. Les taux de pollution sont surveillés quotidiennement.

Chacun est invité à consulter les sites d’information des Ministères de la santé et de l’éducation qui peuvent être sources de conseils et de recommandations.

L’ordre du jour étant épuisé, le Président a levé la séance.

Dernière modification : 01/12/2015

Haut de page