Présentation à l’Arbre du Voyageur de l’ouvrage Lettres de Chine

Quelques mois après la publication de ce témoignage jusqu’alors inédit sur la campagne de Chine de 1860 et le sac du palais d’Été, Geneviève Deschamps, arrière-petite-fille de l’auteur des lettres, le présentera le 12 septembre à l’Arbre du Voyageur à Shanghai. Une riche iconographie et de clichés du célèbre reporter photographique de guerre Felice Beato agrémentent ce livre très documenté.

Ludovic de Garnier des Garets LETTRES DE CHINE 1859 – 1861 Campagne de Chine et de Cochinchine

Présentation de l’ouvrage, à l’Arbre du Voyageur, vendredi 12 septembre à 19 h

JPEG

Les lettres à sa famille de ce jeune sous-lieutenant des armées de Napoléon III, volontaire pour la campagne de Chine de 1860, entrainent le lecteur dans une passionnante aventure : récit très vivant d’un voyage qui dure six mois et de la découverte du monde chinois, témoignage authentique sur cette guerre lointaine qui mène les troupes anglo-françaises jusqu’à Pékin, après les combats des forts du Beihe, la victoire de Palikao, et le sac du Palais d’Eté.
Les deux lettres envoyées de Pékin les 10 et 20 octobre 1860 sont particulièrement intéressantes. En contournant Pékin par le Nord, à la recherche de la cavalerie ennemie, les Français, bientôt rejoints par les Anglais, se retrouvent par hasard, dans les palais impériaux du Yuanminyuan dont les occupants ont fui.
Impressionné par le décor de ces jardins admirables et toutes les richesses contenues dans ses innombrables palais, le jeune sous-lieutenant nous fait partager son émerveillement devant tant de splendeur. « C’est une féérie, un conte des mille et une nuits ! ». Mais très vite les deux armées se livrent au pillage de ces trésors inestimables, et sur cette page sombre de notre histoire, Ludovic des Garets livre un témoignage sans complaisance.
Après la signature des traités et le défilé des troupes dans Pékin, sur la route du retour il passe plusieurs semaines à Shanghai où il n’avait fait qu’une brève escale à l’aller. Ses lettres de Shanghai donnent un témoignage très vivant sur la mission des pères jésuites qu’il côtoie presque quotidiennement et sur la révolte des Taïping qui terrifient la population.
Après la Chine, le sous-lieutenant des Garets participe pour quelques mois à la campagne de Cochinchine de 1861. Enfin il revient par Suez et Alexandrie après dix-neuf mois d’absence. Ses lettres sont un véritable journal de l’expédition.

Ludovic de Garnier des Garets
LETTRES DE CHINE 1859 – 1861, Campagne de Chine et de Cochinchine
Un livre très documenté, agrémenté d’une riche iconographie et de clichés du célèbre reporter de guerre Felice Beato. Préface Bernard Brizay.
Paru aux Éditions du Poutan, octobre 2013, 320 pages

L’Arbre du Voyageur
Changning District
155 Wu Yi Lu
Bâtiment Shixing, 4
Shanghai , 200050
Tel : (021) 62255723
上海市长宁区武夷路155号世星大楼4楼
地铁2号线江苏路站
Ouvert du mardi au dimanche de 10h à 18h30

Dernière modification : 18/08/2014

Haut de page