Présentation

Les domaines de compétence du Service pour la Science et la Technologie (SST) de l’ambassade de France en Chine sont la recherche scientifique et technologique, la R&D, et l’innovation. Ses missions s’articulent autour d’actions de veille, d’accompagnement et de soutien des collaborations scientifiques et technologiques franco-chinoises, de rayonnement scientifique, et de maintien du dialogue bilatéral entre la France et la Chine.

L’ensemble de ces missions se déclinent dans chacune des circonscriptions consulaires du pays : le Consulat général de France à Shanghai dispose d’une antenne du service, le SST de Shanghai, spécifiquement en charge de la science et la technologie pour la circonscription consulaire de Shanghai.

Le SST de Shanghai mène une activité de veille locale qui, étant donnée la taille et l’importance de la circonscription, contribue de façon importante à la veille nationale du service. Cette veille nationale a pour objectif d’informer la partie française des derniers développements de la communauté scientifique chinoise en proposant une vue globale sur l’actualité scientifique et technologique chinoise et sur les différentes collaborations franco-chinoises.

Les principales actualités scientifiques chinoises sont publiées régulièrement sur la page du Bulletin de veille scientifique et technologique Chine du site du Ministère de l’Europe et des Affaires Etrangères. Il est possible de s’abonner à cette publication en envoyant un message à l’adresse suivante : veillest-chine.dgm-dcur-rech-subscribe@liste.diplomatie.gouv.fr

Le SST de Shanghai reçoit régulièrement les chercheurs français de passage dans la circonscription afin de les écouter et de les conseiller. Il contribue en particulier à assurer auprès de ces chercheurs la promotion des programmes de soutien de l’ambassade à la mobilité des chercheurs, destinés à structurer les coopérations scientifiques franco-chinoises et promouvoir l’excellence française en Chine :

  • Découverte Chine : pour le premier contact avec l’écosystème de la recherche chinoise
  • Xu Guanqi : pour le soutien aux échanges scientifiques franco-chinois déjà amorcés
  • Cai Yuanpei : pour la consolidation des échanges scientifiques s’organisant autour de thèses en cotutelle ou en codirection

Sensible à la thématique de l’innovation, le SST soutient également le programme Coopol qui offre à des startups ou des entreprises innovantes françaises issues du monde de la recherche, la possibilité de rencontrer des acteurs chinois afin de démarrer de nouvelles collaborations.

Plus largement, le service s’efforce d’identifier les acteurs de l’écosystème d’innovation sino-étranger de la circonscription, de favoriser les collaborations franco-chinoises dans ce domaine et de connecter entre eux les différents acteurs : startups et entreprises innovantes françaises implantées en Chine ou souhaitant s’y implanter, incubateurs français et chinois, grandes entreprises françaises engagées dans l’innovation ouverte en Chine, communauté FrenchTech de Shanghai, centres de R&D français de la circonscription, laboratoires de recherche franco-chinois, Instituts de Franco-Chinois (IFC) de formation en ingénierie, Grandes Ecoles françaises, universités et institutions de recherche françaises et chinoises, acteurs institutionnels français présents à Shanghai, partenaires européens, etc.

Le SST anime, en partenariat avec la Chambre de commerce et d’industrie France-Chine, le Club R&D de Chine, qui regroupe les dirigeants des principaux centres de R&D et acteurs de l’innovation français implantés en Chine. Le SST de Shanghai organise une dizaine de réunions par an des membres du Club R&D de la circonscription de Shanghai, auxquelles sont également conviés les représentants des IFC, des centres de recherche franco-chinois, de Business France, du Service Economique Régional, du CNRS et de la FrenchTech de Shanghai. Ces réunions, qui prennent généralement la forme d’un petit-déjeuner avec une ou deux présentations thématiques sur un sujet d’intérêt général, ou qui sont parfois l’occasion d’une visite d’un site d’intérêt, permettent aux membres du club de se rencontrer, mieux se connaître et échanger à la fois sur la thématique de la réunion et de manière informelle.

Enfin, et c’est le cœur de son activité, le SST apporte son soutien aux collaborations qui relèvent de l’accord de 1978 signé entre la France et la Chine en matière scientifique et technologique et entretien le dialogue entre le Ministère de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche et de l’Innovation (MESRI) côté français et le Ministère de la Science et de la Technologie côté chinois (MoST). Dans ce contexte, le SST est l’interlocuteur naturel des grands organismes de recherche français (établissements publics à caractère scientifiques et technologiques : CNRS, INSERM, INRA, INRIA, etc., établissements publics à caractère industriel et commercial : CNES, CEA, etc., fondations et instituts particuliers : Institut Curie, Institut Pasteur, Fondation Mérieux, etc.).

Toutes les grandes coopérations scientifiques et technologiques franco-chinoises trouvent des déclinaisons dans la circonscription, que le SST de Shanghai suit avec une attention particulière :

Accord de 2004 sur les maladies infectieuses : suivi du développement de l’Institut Pasteur de Shanghai (IPS), en lien avec le démarrage de l’activité au laboratoire P4 de Wuhan et en accompagnant les collaborations dans le cadre du Réseau International des Instituts Pasteur.

Accord de 1997 sur le spatial civil : un premier satellite scientifique franco-chinois, CFOSAT (observation des océans), a été lancé fin 2018 ; un second projet, SVOM (observation des émissions de rayons gammas venus de l’espace) est en cours, avec une partie importante de l’activité à Shanghai – des équipes d’ingénieurs français et chinois travaillent en étroite collaboration, ce qui favorise le rapprochement des communautés scientifiques sous-jacentes. Le CNES et son équivalent chinois, la CNSA, envisagent déjà d’autres projets.

Actions des opérateurs scientifiques français en Chine : le laboratoire E2P2L, lié au CNRS et Solvay, installé à Shanghai, est très actif dans le domaine de la chimie verte – c’est l’unique Unité Mixte Internationale du CNRS en Chine ; le CNRS et l’INSERM opèrent plus d’une vingtaine de Laboratoires Internationaux Associés (LIA) avec des partenaires chinois dont environ un tiers sont actifs dans la circonscription de Shanghai dans des domaines aussi variés que l’astronomie, la physique des particules, les mathématiques, l’imagerie médicale, le cancer et l’hématologie, la virologie ou la génétique des plantes ; l’INRA s’est lancé dans un ambitieux programme de création de LIA en Chine, dont 2 ont déjà été signés en 2018 à Shanghai ; les programmes de recherche des Instituts Franco-Chinois de formation en ingénierie (deux basés à Shanghai) sont amenés à se développer et monter rapidement en puissance ; dans le domaine médical, enfin, les collaboration à Shanghai sont nombreuses, avec une forte implication de l’AP-HP et des Hospices Civils de Lyon, et parfois très anciennes, comme la Filière de Formation Médicale Francophone.

De façon plus générale, le SST de Shanghai assure l’accueil des délégations scientifiques et des chercheurs dans la circonscription, leur accompagnement lors de visites d’institutions de recherche, et la représentation française lors d’événements scientifiques ou de signatures d’accords franco-chinois. Il soutient et encourage le développement de coopérations structurées dans les sept domaines prioritaires définis par la commission mixte qui s’est tenue en février 2019 entre le MESRI et le MoST : agriculture, environnement, intelligence artificielle, nouveau matériaux, physique des particules, santé, spatial. Il s’attache à renforcer les partenariats d’excellence en s’appuyant sur les initiatives des chercheurs eux-mêmes. Il promeut les échanges humains dans les domaines de la science et la technologie. Et enfin, il s’attache à donner une dimension européenne à la coopération de la France en matière d’enseignement supérieur, recherche et innovation avec la Chine.

JPEG
Institut Pasteur de Shanghai

JPEG
12ème conférence annuelle du Laboratoire Franco-Chinois sur la Physique des Particules

JPEG
30ème anniversaire de la première promotion de la FFMF

JPEG
Café des sciences avec Dimitri Lavilette

JPEG
Conférence sur les écosystème d’innovation

JPEG
Inauguration d’Actemium testing automation

PNG
Inauguration du centre de R&D d’Air Liquide

JPEG
Interview d’Eric Gilson du LIA Hématologie et cancer

JPEG
Signature du LIA Virhost

JPEG
Visite du Président de l’Université Paris-Saclay

Dernière modification : 31/05/2019

Haut de page