Première certification d’un moteur d’hélicoptère civil chinois construit en partenariat avec Safran

Le 10 octobre 2019 au Salon hélicoptère de Tianjin, M. Laurent BILI, Ambassadeur de France en Chine, a officialisé la certification du premier moteur civil chinois construit en partenariat avec le groupe industriel et technologique français Safran.

JPEG

Amorcée il y a plus de dix ans, la coopération entre le groupe français Safran et le groupe chinois Aero Engine Corporation of China (AECC) sur le moteur "WZ16" est un programme emblématique.

Le WZ16 est la version chinoise du moteur d’hélicoptère Ardiden 3C de Safran HE. Safran a obtenu en avril 2018 la certification par l’Agence européenne pour la sécurité aérienne (AESA). AECC a été certifiée par les autorités chinoises de l’aviation civile (CAAC) en septembre 2019. Le certificat a été officiellement remis au constructeur chinois le 9 octobre 2019.

JPEG

Cette annonce s’inscrit dans le cadre d’un long processus, alors que le moteur WZ16 est destiné à équiper l’hélicoptère AC352 d’Avicopter dont la certification par les autorités chinoises est attendue pour fin 2021. Il s’agit d’un programme important pour l’aéronautique qui compte parmi les domaines structurant du partenariat franco-chinois.

Cette double coopération industrielle est suivie par les réunions annuelles du groupe de travail sur la coopération aéronautique entre la Direction générale de l’Aviation civile (DGAC) et le Ministère chinois de l’industrie et des technologies de l’information (MIIT).

L’Ambassadeur a également visité la chaîne d’assemblage des avions Airbus A320 à Tianjin avec M. XU George, Directeur général Airbus Chine.

JPEG

Discours de l’Ambassadeur de France en Chine M. Laurent Bili

JPEG

Monsieur le Directeur général adjoint du ministère de l’Industrie et des Technologies de l’information (MIIT),
Monsieur le Directeur général, Monsieur le Directeur général adjoint, Monsieur le Vice-Président du groupe AEEC,
Monsieur le Directeur Groupe International et Relations Institutionnelles de Safran,
Monsieur le Président de Safran Helicopter Engines,
Mesdames, Messieurs,

Vous le savez, l’aéronautique est l’un des partenariats structurants de la relation bilatérale entre la France et la Chine. Ce secteur a connu des avancées importantes lors de la visite en France du Président XI Jinping, en mars dernier.

C’est donc un plaisir et un honneur tout particulier pour moi de participer aujourd’hui à cette cérémonie pour la certification du moteur WZ16, développé conjointement par AECC et Safran Helicopter Engines. Ce moteur est destiné à équiper l’appareil AC352 d’Avicopter, lui-même objet d’une coopération avec Airbus Helicopter.

Cette certification est l’aboutissement d’une étape majeure dans une coopération emblématique entre la France et la Chine dans le domaine aéronautique, amorcée il y a plus de 10 ans, et à laquelle je crois me souvenir avoir personnellement participé, sous d’autres fonctions. ..

Il s’agit d’un projet stratégique que l’on pourrait même qualifier d’historique, puisque le WZ16 d’AECC devient le premier moteur civil chinois directement certifié par les autorités aéronautiques de Chine.

Je tiens à féliciter l’administration de l’aviation civile de Chine, la CAAC (Civil Aviation Administration of China), qui s’est donné des moyens et des objectifs ambitieux pour aboutir à ce résultat remarquable.

Je me félicite également de la signature, en mai dernier, de l’accord bilatéral sur la sécurité de l’aviation civile (BASA), entre la CAAC et l’Union européenne qui permettra de faciliter encore davantage nos échanges.

Je salue également le concours actif des industriels français et chinois dans ce projet, qui a bénéficié de l’appui constant des autorités de nos deux pays, tout comme de l’agence européenne de la sécurité aérienne (AESA).

Ce succès est aussi l’occasion pour moi de rappeler combien les autorités françaises sont attachées à la finalisation des processus de certification des produits aéronautiques français à destination du marché chinois. C’est un enjeu majeur pour le développement de notre coopération industrielle bilatérale qui sera au cœur des échanges entre nos deux Présidents.

A cet égard, je forme le vœu que la visite qu’effectuera en novembre prochain en Chine le Président français, M. Emmanuel Macron, permette de renforcer et d’approfondir encore notre relation dans le domaine de l’aéronautique, en général, et dans celui des hélicoptères en particulier.

Je souhaite de nouveaux succès à Safran Helicopter Engines et à AECC.
Arriel, Ardiden, Aneto, les noms des moteurs de Safran Helicopter Engines évoquent ces belles montagnes du massif des Pyrénées.

Il y a encore beaucoup de sommets à gravir, notamment pour inventer ensemble les moteurs de demain toujours plus respectueux de notre environnement.
Je vous remercie !/.

Dernière modification : 11/10/2019

Haut de page