Premier café Philo à Wuhan

Le service Universitaire du Consulat Général de France à Wuhan en partenariat avec l’université de Wuhan et Campusfrance ont convié le public francophone au 1er café Philo de Wuhan qui s’est déroulé le 2 juin dernier.

A cette occasion, le professeur Frédéric Wang a présenté un état des lieux des recherches universitaires sur le Confucianisme et invité les participants à débattre de leurs contenus et influences, ainsi que de l’appropriation de ce mode de pensée millénaire dans les différentes sphères de la chine actuelle.

C’est dans le cadre du Goya Café niché au sommet de la colline de l’université de Wuda qu’une cinquantaine de personnes s’était donné rendez-vous pour participer au 1er café Philo de Wuhan.

Espaces de discussions et d’échanges, les Cafés Philo proposent au grand public de mener une réflexion permettant à chacun de s’exprimer et d’échanger sur un thème philosophique.

Le professeur Fréderic Wang, spécialiste du confucianisme a donc profité de son passage à Wuhan pour animer la discussion pendant plus d’une heure trente.

Professeur et membre du CEC (Centre d’Etudes Chinoises) à l’INALCO (Institut National des Langues et Civilisations Orientales), M. Fréderic Wang est titulaire d’un double doctorat : doctorat de littérature française en Sémiotique obtenu en 1993 à Paris 8, ainsi qu’un doctorat en études chinoises soutenu en 2004 à l’Inalco.
Spécialiste de l’histoire des idées et de la philosophie Chinoise, M. Wang s’est beaucoup intéressé au processus de développement de la philosophie Chinoise et plus particulièrement de sa renaissance (néoconfucianisme) qui s’est opérée de la fin de l’époque des Song à l’époque des Qinq.

JPEG

Le Professeur Wang choisi de démarrer la discussion à partir d’un article de recherche qu’il publia en 2010 à l’occasion des Journées Matteo Ricci. Ce travail met en avant l’influence des travaux de Zhang Dainian (1909- 2004) grâce à sa relecture des questions et concepts spécifiques de la philosophie traditionnelle Chinoise à travers l’histoire de la philosophie au sens large, en incluant la philosophie Occidentale.
Ce texte présente également l’héritage de Zhang Dainian, prolongé par les travaux de Chen Lai et Li Cunshan, consacrés à l’étude de grands Confucéens et néo confucéens.

Après avoir présenté le dynamisme considérable des études orientalistes ainsi que leur ouverture à la philosophie occidentale, le professeur Wang a discuté avec le public des multiples interprétations actuelles du confucianisme à travers les différentes sphères : politique, intellectuelle et artistique, éducative, …
La richesse des débats a démontré de l’intérêt partagé par les Chinois et les Français d’une connaissance approfondie du confucianisme.
Nul doute que ce sujet inépuisable (l’étude des sources, de sa formation, des crises ou de la revalorisation de ce mode de pensée) pourra faire l’objet d’un prochain café Philo.

JPEG

Pour plus d’informations :

INALCO : http://www.inalco.fr/

Journées Mattéo Ricci du 1er au 15 Décembre 2010 à Lyon
« Une porte toujours ouverte entre Occident et Orient »

« Le confucianisme et la Chine actuelle : l’héritage de Zhang Dainian », Fréderic Wang, tire de « Mattéo Ricci, une porte toujours ouverte entre Occident et Orient », Décembre 2010.

PDF - 604.3 ko
(PDF - 604.3 ko)

Dernière modification : 17/06/2011

Haut de page