Poursuivre son cursus universitaire en région de Shanghai

La circonscription de Shanghai compte 358 établissements d’enseignement supérieur, dont un petit nombre seulement font partie des deux grands programmes nationaux d’excellence. Parmi eux, certains proposent des cursus universitaires diplômants aux étudiants étrangers, en chinois ou en anglais.

La circonscription de Shanghai compte 358 établissements d’enseignement supérieur, dont un petit nombre seulement font partie des deux grands programmes nationaux d’excellence, respectivement le programme 211 qui comprend une centaine d’universités (25 sur la circonscription) sélectionnées pour la qualité de leurs enseignements et de leurs activités de recherche et le programme 985 qui regroupe une trentaine d’universités (9 sur la circonscription) très fortement soutenues et subventionnées par le Ministère de l’éducation et les gouvernements provinciaux pour le développement de disciplines clés.

Parmi ce groupe restreint d’établissements publics d’enseignement supérieur officiellement reconnus et soutenus pour leur bon voire très bon niveau, quelques-uns proposent des cursus universitaires diplômants aux étudiants étrangers, en chinois ou en anglais : Université Fudan, Université Tongji, Université Jiaotong, Université normale de la Chine de l’Est, Université du Zhejiang, Université de Nankin, Université du Sud Est à Nankin et Université des sciences et technologies de la Chine à Hefei.

I.Cursus enseignés en chinois

Tous les cursus universitaires proposés par ces établissements sont ouverts aux étudiants étrangers. L’admission est possible en licence (4 ans), master (2-3 ans), et doctorat (3-5 ans) à la suite d’une présélection sur dossier (présentation de tous les diplômes déjà acquis, relevé de notes du cursus précédent, 2 lettres de recommandations pour le 2e et 3e cycles) confirmée par un entretien. Une exception cependant pour l’admission en premier cycle à l’Université Fudan pour laquelle les candidats étrangers sont soumis à un concours d’entrée obligatoire.

Les candidats à un premier cycle en sciences dures doivent avoir un niveau de chinois au minimum équivalent à HSK 3. Les étudiants souhaitant intégrer une licence en lettres ou en sciences humaines doivent avoir un niveau plus élevé de chinois, équivalant à HSK 6.

JPEG

Une fois admis, les étudiants étrangers suivent les cours aux côtés de leurs homologues chinois. Néanmoins, seuls ceux qui réussissent l’intégralité des examens de la première année sont considérés comme officiellement inscrits à l’université et sont autorisés à poursuivre leur formation en deuxième année.

Les frais de scolarité varient entre 20.000 et 30.000 RMB par an pour le premier cycle, entre 24.000 et 40.000 RMB par an pour le deuxième cycle, et entre 28.000 et 50.000 RMB par an pour le troisième cycle. Les frais de scolarité pour les disciplines scientifiques excèdent généralement de près de 5.000 RMB ceux pour les disciplines littéraires. Les démarches pour s’inscrire peuvent être réalisées directement sur le site des universités, de préférence de mars à juin, les présélections et les entretiens se déroulent en juin, et les réponses d’admission rendues de juin à juillet.

II.Cursus enseignés en anglais

Les universités Fudan, Tongji, Jiaotong, de Chine de l’Est et du Zhejiang proposent des cursus universitaires diplômants (master et doctorat, reconnu par Etat) enseignés en anglais dans les domaines suivants :

- « Langue, civilisation, et littérature chinoises »,
- « Politique et économie chinoises »,

- « Histoire et culture chinoises »,

- « Société chinoise »,

- « Master médical »,

- « Formes et développement de villes et de villages chinois »,

- « Développement durable en Chine »,

- « Génie électrique »,

- « Champ électro-magnétique »,

- « Métrologie »,

- « Génie de structure »

- « Informatique »,

- MBA et IMBA, etc.

La seule licence en sciences dures enseignée en anglais ouverte aux étudiants étrangers est proposée par Université d’aéronautique et d’astronautique de Nankin : « Astronautique et mécanisme ».

Les frais de scolarité varient de 50.000 RMB par an à 100.000 RMB par an. L’admission se fait sur dossier et entretien mais un niveau minimum au TOEFL (550) ou au IELTS (5.0) est généralement exigé. Les démarches pour s’inscrire peuvent être réalisées directement sur le site des universités, de préférence de janvier à mai, les présélections et les entretiens se déroulent en juin, et les réponses d’admission rendues de juin à juillet.

III. Diplômation et accords franco-chinois de coopération universitaire

Certaines universités françaises ou quelques-unes de nos grandes écoles de commerce ou d’ingénieurs proposent, dans le cadre d’accords de coopération avec les meilleures universités de la circonscription, des formations assurées conjointement par les personnels enseignants des établissements partenaires en France et en Chine et débouchant sur des diplômes conjoints, des doubles diplômes, ou la délivrance d’un diplôme et d’un certificat.


C’est indéniablement l’Université Tongji qui compte le plus grand nombre de formations conjointes avec des établissements français dont ParisTech pour des doubles masters dans différents domaines relevant des sciences de l’ingénieur, l’Institut d’Urbanisme de Lyon pour un master conjoint d’urbanisme, l’école de management Audencia pour des programmes d’échanges et de double diplôme en management ou encore l’ESCP-EAP pour une formation conjointe en master management et finances, mais la liste n’est en rien exhaustive.

D’autres programmes importants de formation conjointe au niveau master existent au sein d’autres grandes universités de la circonscription comme par exemple : entre l’Université Normale de la Chine de l’Est et les quatre Ecoles Normales Supérieures en France, entre l’Université Fudan et le département d’économie de l’Université Paris I, Panthéon-Sorbonne, ou encore entre l’Université Jiaotong et le Groupe "Ecoles des Mines".


Pour plus d’informations spécifiques à ces divers programmes de coopération français, reportez-vous à la rubrique "Programmes universitaires en coopération" de ce site.

IV.Logement et bourses

Les étudiants étrangers ont la possibilité s’ils le souhaitent d’être logés en résidence universitaire. Le loyer est dû au début de chaque semestre et varie de 40 à 90 RMB par jour selon le niveau de chambres.

Le gouvernement chinois, la municipalité de Shanghai et les différentes universités proposent aux étudiants étrangers des bourses d’études sous la forme d’une exonération des frais de scolarité et/ou d’une allocation mensuelle couvrant en tout ou partie le logement, l’achat de livres et l’assurance santé. Les étudiants peuvent solliciter ces aides auprès du China Scholarship Council (CSC), l’agence dépendant du ministère de l’éducation chinois, ou en déposant leur demande sur le site Internet ou auprès du Bureau des étudiants étrangers de leur université chinoise.

Dernière modification : 24/09/2012

Haut de page