Pose de la 1ère pierre du laboratoire P4 de Wuhan [中文]

La cérémonie de pose de la 1ère pierre du laboratoire P4 de haute sécurité biologique, premier laboratoire chinois de ce niveau de sécurité, s’est déroulée le 30 juin sur le site de Zhengdian (Wuchang), en présence de nombreuses personnalités, dont Mme Sylvie Bermann, Ambassadeur de France en Chine, M. Chen Zhu, Ministre de la santé, M. Bai Chunli, Président de l’Académie des sciences de Chine, M. Li Hongzhong, Secrétaire général du parti de la province du Hubei, M. Wang Guosheng, Gouverneur du Hubei, M. Ruan Chengfa, Secrétaire du parti de Wuhan, M. Tang Liangzhi, Maire de Wuhan, etc.

PNG

En outre, Mme Nora Berra, secrétaire d’Etat chargée de la Santé, a délivré un message vidéo par lequel elle a réaffirmé l’attachement de la France à la coopération franco-chinoise en matière de santé, une nécessité face à des défis sans cesse renouvelés auxquels nos deux pays sont confrontés. Le Dr. Margaret Chan, Directrice générale de l’OMS, a de même adressé un courrier aux gouvernements français et chinois pour les féliciter de leurs efforts communs en matière de sécurité concernant la manipulation d’agents pathogènes dangereux.

La réalisation de ce laboratoire, conçu par le Cabinet d’architecte français Tourret, s’inscrit dans la mise en œuvre de l’Accord intergouvernemental de lutte contre les maladies infectieuses émergentes, signé en 2004 par la France et la Chine. La pose de la 1ère pierre est une étape majeure de ce projet : elle marque en effet la fin de la phase d’instruction et de conception, et ouvre officiellement la voie à la construction qui s’échelonnera sur environ deux ans.

JPEG

Ce laboratoire, qui deviendra à terme un centre de référence de l’OMS, est d’ores et déjà considéré comme une illustration emblématique de l’amitié et de la coopération franco-chinoise en santé ; à l’issue de sa mise en service, son activité complètera celle de l’Institut Pasteur de Shanghai, autre réalisation prévue dans l’Accord de 2004, et fera de Wuhan un pôle majeur de la lutte contre les maladies infectieuses.

Toutes les personnalités présentes, et tout particulièrement le Ministre Chen Zhu, se sont félicitées du bon avancement de ce projet et ont chaleureusement remercié tous les acteurs français et chinois qui y ont contribué. Une fois achevé, ce laboratoire fonctionnera comme une plate forme d’ouverture et de partage entre la Chine et le monde entier, pour mieux coordonner la riposte contre les infections émergentes, a conclu le Ministre Chen Zhu.

Texte de Jacques FLECK, Attaché pour la science et la technologie – Consulat général de France à Wuhan

Dernière modification : 04/07/2011

Haut de page