Ouverture du « Forum sur le chemin de fer Yunnan-Vietnam à Kunming »

Allocution de Madame l’Ambassadeur de France en Chine

(Kunming, 23 mars 2013)

Monsieur le Président de la commission « Culture et Histoire » de la Conférence Consultative Politique du Peuple Chinois (Chen Fujin)

Monsieur le Président de la Conférence Consultative Politique du Peuple Chinois du Yunnan (Luo Zhengfu)

Mesdames et Messieurs, chers invités,

Photos Libres - JPEG
Je suis très heureuse de pouvoir participer à l’ouverture de ce forum sur le chemin de fer Yunnan-Vietnam à Kunming et de saluer les nombreux participants qui nous font l’honneur et l’amitié d’être avec nous ce matin.

En 2010, la Chine, le Vietnam et la France célébraient ici même, ensemble, à Kunming, le centième anniversaire de cette grande réalisation industrielle et technique, commune à nos trois pays, qui incarne un lien historique singulier entre nous et qui a eu tant d’influence sur l’ouverture de la province du Yunnan. Cette célébration s’était faite autour d’une exposition de photographies illustrant cette aventure humaine, organisée au Musée de la province du Yunnan.

Depuis trois ans, au Yunnan mais aussi en France, s’est fait jour le besoin de protéger cette ligne de chemin de fer construite entre 1903 et 1910 aux prix d’efforts, voire de sacrifices, considérables et d’en conserver les ouvrages les plus remarquables tant sur la voie ferrée elle-même que dans ses abords.

D’abord, lors de mes déplacements dans la province, j’ai pu constater moi-même l’attachement certain de la population locale à cette ligne de chemin de fer qui sert encore aujourd’hui au trafic des marchandises mais aussi de lien et de moyen de communication entre villages parfois isolés et perchés sur les hauteurs de ce tracé audacieux.

D’autre part, lors d’une rencontre à Pékin avec l’ancien Maire de Kunming, Monsieur Zhang Zulin, celui-ci m’avait fait part de son souhait de mieux valoriser les liens qui unissaient Kunming et le Yunnan à la France depuis la construction de cette voie ferrée au début du XXème siècle. Il fallait, me disait-il, dans une belle formule que je partage, « faire vivre l’image de la France au Yunnan ».

Enfin, nous avons relevé avec satisfaction et plaisir que plusieurs organismes et associations chinoises, comme l’Académie des sciences sociales, le Bureau de la culture de la Conférence consultative politique du peuple chinois, le Bureau du tourisme, étaient prêts à unir leurs efforts pour prendre en mains et faire avancer ce dossier sur le plan culturel et patrimonial.

Aujourd’hui, nous sommes donc réunis sous l’égide de la Conférence consultative politique du peuple chinois du Yunnan, que je remercie au passage pour son accueil chaleureux, pour préparer cet objectif commun et que nous sommes heureux encore une fois de partager, à savoir le classement de cette ligne de chemin de fer Yunnan-Vietnam au patrimoine mondial de l’UNESCO.

Nous avons la chance d’avoir parmi nous ce matin des experts sur l’histoire de la construction de cette ligne, Madame Lenoir et Monsieur Marbotte, que je remercie d’avoir fait le déplacement jusqu’à Kunming à cette occasion, des experts sur la procédure de classement au patrimoine de l’Unesco et bien d’autres experts et spécialistes du chemin de fer que nous écouterons avec intérêt.

Cette ligne Yunnan-Vietnam représente aujourd’hui un réel patrimoine culturel et naturel, qui traverse une région riche en minorités qui ont elles-mêmes un intérêt évident à conserver cet ouvrage d’art inscrit dans leur paysage depuis plus de cent ans. Grâce aussi à la diversité des paysages traversés, à la richesse du patrimoine architectural et industriel encore intact, je pense en particulier aux gares d’Iliang, de Kai Yuan et de Bisezhai, au pont « à arbalétriers », célèbre entre tous les 3422 ouvrages d’art que comportait la ligne à ses débuts, qui seront certainement des sites touristiques attractifs et intéressants à découvrir, grâce à tout cela, je suis convaincue qu’il y a toute la matière nécessaire pour constituer et préparer ensemble un dossier solide à présenter à l’Unesco.

A cet égard, vous pouvez compter sur le soutien de la France lorsque viendra le moment de choisir et de voter.

J’ai pleine confiance dans cette candidature que nous lançons aujourd’hui car le Yunnan, province d’une très grande richesse sur les plans culturel et naturel, peut-être la plus riche de Chine, bénéficie déjà de plusieurs sites classés au patrimoine de l’Unesco ;il y a aussi plusieurs lignes de chemin de fer dans le monde qui sont aussi déjà classées par l’Unesco. Incidemment, je peux vous dire en tant qu’ancienne Directrice des Nations Unies et des organisations internationales au Ministère des Affaires étrangères, où j’avais la responsabilité, entre autres, des questions de l’Unesco, que ce dossier est un excellent dossier.

Pour conclure, je remercie tous les organisateurs et tous ceux qui ont contribué à la préparation de ce forum, en particulier le Bureau de la culture de la CCPPC et souhaite un plein succès à ses travaux. Je vous remercie de votre attention./.

Dernière modification : 25/03/2013

Haut de page