Ouverture de la fête de la Francophonie [中文]

Allocution du Consul Général de France, Emmanuel Rousseau

(Chengdu, hôtel Sofitel le 11 mars 2013)

Je suis très heureux de participer à cette soirée d’ouverture de la fête de la Francophonie.
JPEG
Traditionnellement, la Fête de la Francophonie est célébrée tous les ans, au mois de mars, à l’occasion de la Journée internationale de la Francophonie. Cette date fait référence à la naissance de la Francophonie intergouvernementale en 1970 à Niamey avec la création de l’ACCT, qui s’appelle depuis 2005 l’Organisation internationale de la Francophonie.

La Francophonie, c’est avant tout un espace qui regroupe aujourd’hui 77 pays et plus de 250 millions de personnes qui ont, selon une belle formule, le français en partage.

La Francophonie, c’est un champ d’action pour une politique solidaire, culturelle et éducative à laquelle nous croyons et que vous contribuez à faire rayonner chaque jour. La langue française n’appartient pas à la France ; c’est aussi une langue asiatique, africaine, une langue du monde.

La Francophonie, c’est aussi une organisation culturelle et linguistique, un vecteur essentiel pour la promotion du français qui, à travers différents spectacles et manifestations, célèbre la vitalité de la langue française dans le monde, cet outil par excellence du lien social, de l’expression personnelle et de l’accès à la culture. A cet égard, La France a engagé en 2012 un plan d’action stratégique pour donner un nouvel élan à l’enseignement du français et promouvoir la francophonie en France et dans le monde. 2013 sera l’année de la montée en puissance de ce plan.

La Francophonie, c’est encore un acteur majeur de la mondialisation qui a tout son rôle à jouer pour relever les grands défis mondiaux d’aujourd’hui. Dans un monde ouvert à tous les vents et à toutes les influences, c’est un point d’ancrage et de stabilité pour tous les peuples du monde qui ont le français en partage.

Mises ensemble, ces actions menées par la Francophonie valorisent ainsi le caractère fédérateur d’un espace culturel original à travers le monde.

En Chine, la Francophonie et la fête de la Francophonie y sont célébrées depuis 18 ans. C’est une occasion festive et ludique de présenter la richesse du français dans un pays qui n’est pas membre de l’organisation mais où il y a de plus en plus de francophones.

En 2012, 27 pays avaient proposé au public près d’une centaine d’événements dans plus de 15 villes de Chine continentale. Ces événements étaient gratuits, ouverts à tous, et la plupart d’entre eux traduits en chinois. En 2013, elle se veut toujours une fête placée sous le signe du dialogue, de la diversité et dédiée à la richesse de la francophonie.

Il convient de noter avec satisfaction qu’il existe en Chine aujourd’hui sept universités membres de l’Agence universitaire de la Francophonie, dont SISU-Chongqing, seul membre titulaire depuis juin 2012 et l’Université médicale de Kunming comme membre associé de puis 2003.

Pour conclure, je crois qu’en Chine, le public est sensible à cette francophonie qui promeut des valeurs susceptibles d’offrir un autre modèle que celui de la mondialisation culturelle défendue par l’anglais et qui représente la diversité au sens large. Le français, c’est la langue de la liberté et de l’amitié.

Un grand merci à tous ceux qui travaillent toute l’année pour la cause de la Francophonie et, naturellement à celles et ceux qui ont contribué à la préparation de cette soirée. Je vous remercie./.

Dernière modification : 17/07/2019

Haut de page