La Chine envisagerait de développer davantage la coopération spatiale avec la Russie

La Chine envisagerait de développer davantage la coopération spatiale avec la Russie, dans les domaines des vols habités et de l’exploration de l’espace lointain.

Selon M. Yin Liming, le président de la China Great Wall Industry Corporation (CGWIC), spécialisée dans la coopération spatiale internationale et intervenant lors du 10ème salon aéronautique MAKS, la CGWIC a développé ces dernières années des liens constants avec l’agence spatiale russe Roscosmos et avec des entreprises aérospatiales russes. M. Yin a indiqué qu’au terme de la période 2010-2012, la Chine et la Russie souhaitaient avoir renforcé leur coopération dans les domaines de la navigation et du positionnement par satellite, de l’exploration lunaire et de l’espace lointain et des missions spatiales habitées. Ces projets s’inscrivent dans la cadre d’un développement scientifique et pacifique de la Chine, précise le président de la CGWIC qui a également appelé les grandes puissances spatiales à davantage s’ouvrir au partage de technologies. Créée en 1980, la CGWIC est le seul établissement commercial autorisé par le gouvernement chinois habilité à développer une coopération avec l’international. Lors du 10ème salon MAKS, organisé près de Moscou, la CGWIC a présenté la première sonde martienne chinoise, YH-1, développée dans le cadre du programme russo-chinois d’exploration de la planète rouge. La sonde devrait être lancée avec la sonde russe Phobos-Grunt en novembre 2011.
Pékin, science.pekin-amba@diplomatie.gouv.fr

Dernière modification : 30/08/2011

Haut de page