Nouveau réseau de surveillance des PM 2.5 à Pékin

Selon les informations officielles publiées sur le site du Beijing Municipal Bureau of Environmental Protection, la municipalité de Pékin envisage de finir la construction de son réseau de surveillance des PM 2.5 d’ici la fin du mois de septembre.

La capitale chinoise a en effet équipé son réseau de surveillance de nouveaux équipements de détection des PM 2.5 et construit 8 nouvelles stations de surveillance de la qualité de l’air, portant leur nombre total à 35 stations. Les données sur le niveau PM 2.5 issues des premiers essais réalisés sur l’ensemble du réseau devraient être publiées à partir du 1er octobre. L’administration travaille également sur la mise en place d’un plan de prévention pour les jours de fortes pollutions atmosphériques.

À ce jour, seules les données provenant de la station de Chegongzhuang sont publiées sur le site du Beijing Municipal Environmental Monitoring Center.

Pékin, science.pekin-amba@diplomatie.gouv.fr

Dernière modification : 13/09/2012

Haut de page