Mesures prises par les autorités locales à l’arrivée en Chine Centrale depuis l’étranger

Dans le cadre de la lutte contre la pandémie du Covid-19, le Consulat général de France à Wuhan attire votre attention sur les mesures mises en place par les autorités chinoises afin d’éviter que des personnes porteuses du virus n’arrivent en Chine sans être détectées.

Attention, la Chine a décidé de suspendre temporairement l’entrée des étrangers même porteurs de visas et de titres de séjour en cours de validité à partir du 28 mars 2020. Pour davantage de précisions voir le site du ministère de l’Europe et des Affaires étrangères (conseils aux voyageurs : https://www.diplomatie.gouv.fr/fr/conseils-aux-voyageurs/conseils-par-pays-destination/chine/).

Depuis le 26 mars, la Chine a limité les vols au départ et à destination de la Chine continentale à une fréquence par compagnie et par pays. A ce stade, les compagnies aériennes étrangères ne sont pas éligibles à ce dispositif en raison de la position de l’administration de l’aviation civile chinoise (CAAC).

Des démarches ont été entreprises par différents pays européens, dont la France, afin de parvenir à un retour à la situation prévue par les accords bilatéraux s’appliquant aux compagnies aériennes des pays signataires. Des plans de vols ont ainsi été déposés auprès de la CAAC par plusieurs compagnies aériennes, dont Air France-KLM afin de pouvoir reprendre leurs vols au plus vite.

La programmation des vols par les compagnies s’effectuant plusieurs mois en amont, des vols ainsi proposés à la vente peuvent finalement être annulés en l’absence d’autorisation administrative le moment venu.

Il est par conséquent conseillé de s’assurer, avant toute réservation, que la compagnie aérienne commercialisant les vols a bien reçu l’autorisation de reprendre ses vols vers et depuis la Chine continentale. Pour l’heure, les autorités chinoises n’ont pas donné leur approbation. Les autorités françaises poursuivant les démarches, des informations complémentaires seront communiquées au regard de l’évolution de la situation.

Depuis le 6 juin, la municipalité de Pékin a mis fin à l’obligation de quarantaine pour tout retour dans la capitale en provenance du Hubei.

Tous les transports terrestres privés ou en commun/ferroviaires/bus/métros sont rétablis dans les provinces du Hubei, du Hunan et du Jiangxi.

La situation étant évolutive, il est recommandé de consulter régulièrement les annonces publiées sur ce site.

Mesures annoncées par les autorités locales :

Wuhan (Hubei) 

1 - Levée progressive des restrictions de circulation des transports publics :

Transports ferroviaires, bus et métros :

Depuis le 8 avril à minuit, reprise de l’activité totale (arrivée et départ) des 17 gares de Wuhan, à l’exception de la liaison entre Wuhan et Pékin. 
Entre Wuhan et Pékin : reprise progressive des liaisons à compter du 6 juin.

Depuis le 22 avril, reprise de l’activité de toutes les lignes de bus.

Dans les transports en commun les passagers doivent scanner un code QR pour assurer la traçabilité des déplacements en cas de découverte d’une personne présentant des symptômes.

Transport routier :

Depuis le 8 avril, la ville de Wuhan à levé les mesures de contrôle des entrées et sorties routières. Les personnes pourront quitter Wuhan sur la base du « code vert » de santé du Hubei.

Transport aérien :

S’agissant du trafic aérien commercial, les vols commerciaux domestiques ont repris leurs activités à Wuhan depuis le 8 avril. Reprise d’un premier vol passagers (1 aller-retour par jour) Wuhan-Pékin à partir du 9 juin, par China Southern.

2 – Conditions de retour à Wuhan :

Si vous prenez un vol international à destination de Pékin  :

À partir du 8 juin, le CAAC a ajouté à la liste des aéroports, 5 villes : Chengdu, Changsha, Hefei, Lanzhou et Wuhan (back-up), comme premiers points d’entrée pour les vols internationaux à destination de Pékin. 
Avant de faire une quarantaine de 14 jours dans un centre fermé de leur destination finale, les passagers des vols internationaux à destination de Pékin doivent effectuer une escale préalable dans une de ces villes afin d’y subir des examens médicaux liés au COVID-19 : Chengdu, Changsha, Hefei, Lanzhou, Tianjin, Shijiazhuang, Taiyuan, Hohhot, Jinan, Qingdao, Nanjing, Shenyang, Dalian, Zhengzhou, Xi’an, Wuhan. Shanghai a été exclue de ce groupe à compter du 8 juin.

Les personnes arrivant de l’étranger ou ayant séjourné à l’étranger dans les quatorze jours précédant leur arrivée à Wuhan doivent se signaler à leurs employeurs et à leurs quartiers de résidence (社区) au moins 2 jours avant la date d’arrivée en Chine (doivent être précisée : r la date d’arrivée en Chine, l’état de santé, le numéro de pièce d’identité, le numéro de passeport, les coordonnées, etc.). Les voyageurs seront soumis à une quarantaine de 14 jours, dont les frais sont à la charge des voyageurs. A la fin de cette quarantaine, une attestation médicale sera fournie aux personnes et leur permettra de circuler. Les cas confirmés ou les personnes présentant des symptômes, les cas confirmés asymptomatiques, les personnes fiévreuses (même sans confirmation dus COVID-19), les personnes ayant été en contact avec des cas confirmés, seront traitées spécifiquement (en pratique cela peut vouloir dire être hospitalisé d’office). Les frais d’hospitalisation seront à la charge des personnes ne bénéficiant pas d’une assurance santé.

Les personnes qui arrivent de l’étranger depuis plus de 14 jours et qui ont déjà fait une quarantaine dans une autre ville en Chine doivent transmettre l’attestation de fin de quarantaine à leur résidence (社区). La responsabilité juridique des contrevenants sera engagée.

Pour les personnes venant d’autres villes de Chine : toutes celles ayant le « code vert » de l’application Alipay « 健康码 ») de santé d’autres provinces pourront entrer dans toutes les villes de la province. Le personnel des résidences et des postes de contrôle doivent les laisser passer après avoir vérifié le « code vert » et la température corporelle.

Depuis le 8 juin, la plupart des écoles et universités du Hubei ont rouverts.

Changsha (Hunan) :

Les passagers en provenance de l’étranger devront faire un test du COVID-19 à leur premier point d’entrée en Chine. Si le résultat est négatif, les passagers feront une quarantaine de 14 jours dans un centre désigné par les autorités locales de leur destination.

Les voyageurs ayant séjourné dans les quatorze jours précédant leur arrivée à Changsha depuis l’étranger, subissent un examen de contrôle incluant la prise de température. Les personnes présentant des symptômes sont immédiatement conduites dans un des hôpitaux désignés par les autorités pour suivi médical.

Nanchang (Jiangxi) :

Les passagers en provenance de l’étranger devront faire un test du COVID-19 à leur premier point d’entrée en Chine. Si le résultat est négatif, les passagers feront une quarantaine de 14 jours dans un centre désigné par les autorités locales de leur destination.

Toutes les personnes qui arrivent à Nanchang depuis l’étranger après le 1er mars 2020 sont soumises à une période de quarantaine de 14 jours dans un centre désigné par les autorités locales. Les frais sont à la charge des voyageurs. A la descente de l’avion une déclaration de santé est obligatoirement remplie avec prise de température et examen médical. Les personnes présentant des symptômes sont immédiatement conduites dans un des hôpitaux désignés par les autorités pour suivi médical.

Dernière modification : 11/06/2020

Haut de page