Message de l’Ambassadeur à la communauté française

Chers compatriotes,

Depuis quatre mois nous sommes confrontés aux conséquences des différentes étapes de la crise liée à l’épidémie de COVID 19. Nos vies personnelles et professionnelles ont été affectées. Si le plus dur est, nous l’espérons tous, derrière nous, certains d’entre vous sont malheureusement toujours bloqués en France et attendent avec impatience de pouvoir rentrer en Chine ; d’autres sont dans l’attente du retour de leurs familles ou de leurs proches. Nombre d’entre vous doivent par ailleurs faire face à de graves difficultés financières.

Soyez assurés que je comprends votre lassitude et vos inquiétudes. L’Ambassade de France et les consulats généraux sont mobilisés depuis le début de la crise pour vous accompagner durant cette période difficile. Après avoir organisé le retour en France depuis Wuhan des ressortissants français, de leurs ayant-droits chinois et des ressortissants d’autres nationalités, notamment européens, apporté une aide aux Français résidents ou de passage qui se heurtaient à des difficultés diverses du fait des mesures de lutte contre l’épidémie, puis contribué à l’approvisionnement en équipements médicaux de notre pays, nos efforts portent désormais sur le retour de nos compatriotes bloqués hors de Chine. Ainsi, depuis que les autorités chinoises ont suspendu le 28 mars l’entrée des ressortissants étrangers titulaires d’un visa ou d’un permis de séjour chinois en cours de validité, la question de la situation des résidents français bloqués à l’étranger est systématiquement évoquée lors de l’ensemble de nos entretiens bilatéraux à Pékin comme à Paris, y compris à très haut niveau. En réponse à nos demandes, nous avons obtenu une première avancée, avec la mise en place d’un dispositif dit de « fast track » plus spécifiquement dédié à la communauté d’affaires. C’est une première étape que nous espérons voir élargir rapidement, notamment dans la perspective de la rentrée des classes. Notre objectif reste d’obtenir le retour en Chine, au plus vite, de l’ensemble des résidents français qui le souhaitent.

Un autre de nos volets d’action concerne le soutien au rétablissement des liaisons aériennes entre l’Union européenne et la Chine, et singulièrement celles opérées par Air France- KLM entre la France et la Chine. Depuis le 26 mars, la Chine a adopté une politique unilatérale de restriction des vols internationaux vers son territoire, limitant notamment les fréquences autorisées à une rotation hebdomadaire par destination et par compagnie. Cette situation exceptionnelle et dérogatoire, n’est plus justifiée aujourd’hui et nous demandons l’augmentation de l’offre de vols disponibles afin d’accompagner les retours de nos résidents en Chine. Dans l’immédiat, les contraintes sur la mobilité vont rester très importantes. A l’arrivée sur le sol chinois, le principe d’une quarantaine stricte, dans un lieu désigné, demeure en particulier la règle.

Pour aider nos compatriotes les plus vulnérables à traverser cette crise, je vous rappelle que le Ministère de l’Europe et des Affaires étrangères a mis en place une aide sociale ponctuelle. L’enveloppe consacrée au dispositif de bourses scolaires a également été revue à la hausse.

Dans de telles circonstances, je vous invite à demeurer unis et solidaires. Le réseau diplomatique et consulaire en Chine reste à vos côtés au cours de cette épreuve, qui demande de chacun d’entre nous patience et courage. Soyez assurés de ma mobilisation permanente ainsi que de celle de mes collaborateurs, notamment les consul généraux à Pékin et dans circonscriptions consulaires du pays afin que vous puissiez, enfin, rentrer chez vous en Chine dès que possible.

Dernière modification : 29/05/2020

Haut de page