Message de l’Ambassade de France à la communauté française

Chers compatriotes,

Les autorités chinoises viennent d’autoriser Air France à opérer un 3ème vol hebdomadaire entre la France et la Chine. À l’aller, ce nouveau vol au départ de Paris-Charles de Gaulle aura pour destination Tianjin (escale sanitaire obligatoire en vertu de la réglementation chinoise). Au retour, il partira de l’aéroport international de Pékin à destination de Paris-Charles de Gaulle.

La France sera ainsi le premier pays de l’Union européenne à disposer d’un vol direct au départ de Pékin. En raison des préparatifs techniques encore nécessaires, la date exacte du premier vol n’est pas connue mais il devrait avoir lieu d’ici la fin du mois d’août. Les horaires vous seront communiqués dès qu’ils auront été officialisés.

En conformité avec l’accord franco-chinois sur les services aériens du 1er juin 1966, les compagnies chinoises seront de nouveau autorisées à opérer trois vols hebdomadaires vers la France à partir de la semaine prochaine, ce qui fera passer le nombre total de vols directs entre la France et la Chine à six.

Cette 3ème desserte pour Air France conclut deux mois de négociations intenses avec les autorités chinoises, portées quotidiennement par les services de l’ambassade avec le soutien des plus hautes autorités françaises à chaque entretien bilatéral de haut niveau. Nous poursuivons désormais les discussions avec les autorités chinoises en vue d’augmenter davantage le nombre des fréquences entre la France et la Chine, afin de faciliter les déplacements et de réduire les tarifs.

Nous rappelons que d’autres compagnies aériennes européennes ont également été autorisées à reprendre des vols directs entre l’Europe et la Chine. C’est notamment le cas de KLM, qui opère un vol hebdomadaire entre Shanghai et Amsterdam. C’est également le cas de Lufthansa, Finnair, Swiss, British Airways, Virgin Atlantic Airways et Neos et des principales compagnies chinoises – Air China, Capital Airlines, China Eastern, China Southern, Hainan Airlines, Juneyao Air et Xiamen Airlines. Des transits par des capitales européennes sont donc possibles pour se rendre en France.

Nous restons par ailleurs pleinement mobilisés, y compris au plus haut niveau politique, pour permettre le retour de nos compatriotes bloqués hors de Chine, et notamment de la communauté éducative, afin que la rentrée scolaire puisse se faire dans les meilleures conditions. Cette question fait l’objet de démarches quotidiennes, de l’ensemble des services du réseau diplomatique et consulaire français, auprès des autorités chinoises, nationales et locales. Lors de leur dernier entretien téléphonique, le ministre de l’Europe et des affaires étrangères, M. Jean-Yves LE DRIAN, a également appelé l’attention de son homologue, M. WANG Yi, sur la situation des résidents français bloqués hors de Chine.

Nous vous rappelons également qu’une série complète de Questions/Réponses permettant de répondre aux interrogations les plus fréquentes qui nous sont posées figure sur le site de l’ambassade (Covid-19 - Questions-réponses sur les déplacements entre la France et la Chine).

Vous pouvez également nous contacter par téléphone au 00 86 (0) 10 8531 2110 du lundi au vendredi de 9h à 12h30 et de 14h à 17h30 et par courrier électronique (admin-francais.pekin-amba@diplomatie.gouv.fr). En cas d’urgence, les moyens de contacter l’ambassade et chaque consulat général figurent sur notre site internet (Le réseau consulaire).

Nous saisissons l’occasion de ce message pour vous apporter des précisions sur les questions qui nous sont régulièrement adressées.

- Est-il nécessaire d’avoir un visa de transit pour voyager sur le vol Air France Shanghai-Paris via Séoul ?
Non, nous avons obtenu des autorités coréennes une dispense de visa de transit pour les passagers français (qui doivent rester dans l’avion pendant l’escale). Cette dispense ne concerne que les vols Air France Shanghai => Paris via Séoul. Concernant les conjoints étrangers, vous êtes invités à vérifier la nécessité d’obtenir un visa de transit auprès des autorités coréennes.

- Ai-je besoin de documents particuliers pour rentrer en France ?
Outre votre passeport, et votre éventuel visa si vous n’êtes pas de nationalité française, les autorités françaises exigent avant l’embarquement en Chine puis en arrivant sur le sol français la présentation de l’attestation de déplacement international dérogatoire et la déclaration sur l’honneur d’absence de symptôme d’infection au Covid-19. Ces documents peuvent être téléchargés sur le site du ministère de l’Intérieur (https://www.interieur.gouv.fr/Actualites/L-actu-du-Ministere/Attestation-de-deplacement-et-de-voyage).

Les autorités françaises n’exigent pas à ce stade de présenter un résultat négatif au test RT-PCR ou sérologique à l’entrée sur le territoire national en provenance de Chine mais, sans le rendre obligatoire, elles le recommandent néanmoins.

Nous vous rappelons que sont admis à entrer sur le territoire français les personnes appartenant notamment aux catégories suivantes :
- Français ou Européens ainsi que leurs conjoint et enfants ;
- titulaires d’un titre de séjour ou d’un visa de long séjour français ou européen.

- Y a-t-il des dispositions particulières en cas de transit ?
Il est recommandé aux personnes faisant une escale dans un pays tiers pour quitter la Chine et se rendre en France de se renseigner sur les conditions applicables pour les transits dans ce pays. Les sites des ambassades de France concernées peuvent être consultés à cet effet.

- Est-il possible de transiter par Hong Kong ?
Les autorités hongkongaises ont décidé d’interdire l’entrée sur le territoire de Hong Kong à l’ensemble des non-résidents à partir du 25 mars. Depuis le 1er juin, elles ont progressivement assoupli ces restrictions en autorisant les transits, mais ces assouplissements ne concernent pas les vols vers ou en provenance de la Chine continentale à ce stade.
Il n’est donc pas possible de transiter par Hong Kong pour regagner ou quitter la Chine continentale.

- Quelle catégorie de visa dois-je demander afin de revenir en Chine ?
Vous êtes invités à prendre l’attache des services consulaires chinois en France afin de vérifier la catégorie de visa en fonction de votre situation professionnelle et/ou personnelle.

- Dois-je faire un test avant mon départ pour la Chine ?
L’obligation de test préalable à l’embarquement sur un vol à destination de la Chine annoncée le 20 juillet par les autorités chinoises doit être mise en œuvre par chaque ambassade de Chine à l’étranger selon des modalités propres. L’ambassade de Chine en France nous dit qu’elle étudie actuellement les modalités d’application de cette nouvelle mesure pour ce qui la concerne. Dans l’attente d’informations officielles, vous êtes invité(e)s à vous adresser à l’ambassade de Chine en France ou à un consulat général de Chine pour toute question.

Dans le sens étranger => Chine, tout passager est soumis à l’arrivée à une batterie de tests, incluant notamment un test RT-PCR et un test sérologique. En cas de test positif, la durée et les conditions de quarantaine pourront être drastiquement renforcées, voire conduire à une hospitalisation pour une durée indéterminée. Dans ces conditions, il vous est fortement recommandé de faire pratiquer un test RT-PCR et une sérologie avant votre départ et de différer votre départ pour la Chine en cas de résultat positif. La réalisation de ces tests en France ne dispense pas des tests et quarantaine à l’arrivée sur le territoire chinois.

Les personnes voyageant avec un passeport chinois doivent s’enregistrer au moins 14 jours avant la date du voyage sur l’application International Health Kit.

- La quarantaine est-elle toujours en vigueur à l’arrivée en Chine ?
Les autorités chinoises imposent une quarantaine en hôtel dédié, à la discrétion des autorités locales, à tout voyageur arrivant en Chine depuis l’étranger. Cette quarantaine s’effectue dans une chambre d’hôtel de la ville d’atterrissage de l’avion pendant une durée de 15 jours. Il peut arriver qu’elle soit suivie d’une quarantaine supplémentaire à domicile dans la ville de destination. Il convient de vérifier auprès de votre comité de quartier.

- Que faire si je rencontre des difficultés financières ?
Le gouvernement a mis en place un dispositif d’aide aux Français en difficulté. Une enveloppe de 50 millions d’euros a été allouée à cet effet. Vous trouverez toutes les informations nécessaires sur le site de l’ambassade et des consulats généraux pour déposer une demande. Plusieurs Français de Chine en ont d’ores et déjà bénéficié.
L’ambassade a également procédé au rapatriement en France des Français de Chine que la pandémie a malheureusement plongés dans une grande précarité financière. Nous avons demandé à vos conseillers consulaires et aux associations de nous signaler dès que possible toute situation nouvelle de ce type.

Dernière modification : 06/11/2020

Haut de page