Liste des accords institutionnels

La coopération franco-chinoise dans le domaine du patrimoine s’est développée au fil des années à travers la signature de plusieurs accords et mémorandums institutionnels.

Arrangement administratif portant sur l’échange et la formation dans le domaine patrimonial de 2014

Un arrangement administratif portant sur l’échange et la formation dans le domaine patrimonial a été signé entre le Ministère de la culture et de la communication et l’Administration d’Etat du Patrimoine culturel de Chine le 21 octobre 2014. Il vise notamment le renforcement des compétences du personnel de l’Académie Chinoise du Patrimoine Culturel (CACH) par les équipes de l’Institut National du Patrimoine. Dans ce cadre, une formation de cinq semaines a notamment été organisée en novembre 2016 par l’INP à Paris.
Une nouvelle session de formation pourrait être organisée par l’INP en novembre 2019. L’INP est en train de travailler avec la CACH pour élaborer un lexique bilingue franco-chinois sur les termes techniques dans le domaine du patrimoine.

Arrangement administratif relatif à la coopération dans le domaine du patrimoine janvier 2018

Le Président de la République Française, M. Emmanuel Macron, s’est rendu en Chine en janvier 2018, et à cette occasion plusieurs accords de coopération ont été signés. Ceux-ci incluent un arrangement administratif relatif à la coopération dans le domaine du patrimoine culturel, signé entre le Ministère de la culture de France et l’Administration d’Etat du patrimoine culturel de Chine, et qui précise les modalités de coopération dans les domaines de la préservation du patrimoine et de sa valorisation (notamment touristique), dans le respect des valeurs du développement durable. Entre autre, cet arrangement prévoit des missions d’experts, l’organisation de séminaires, la formation de personnel, ainsi qu’un soutien aux actions de l’Agence française de Développement (AFD) dans le domaine du patrimoine en Chine.
Cet accord de coopération franco-chinois est le plus important dans son domaine, et permet notamment de créer un cadre à travers lequel institutions publiques, collectivités territoriales, associations et entreprises peuvent développer de nouvelles coopérations patrimoniales à leurs échelles respectives.

Dernière modification : 24/01/2019

Haut de page