Les vendredis du cinéma 20 juin 2014 [中文]

Une trentaine de cinéphiles francophones, réunis au sein de Club France Kunming, se sont retrouvés une fois de plus pour un vendredi devant l’écran à Elephant Bookstore.

JPEG

Une trentaine de cinéphiles francophones, réunis au sein de Club France Kunming, se sont retrouvés une fois de plus pour un vendredi devant l’écran à Elephant Bookstore, un nouveau café-librairie situé dans le quartier des étudiants et des étrangers, au centre-ville. Le jeune patron, M. Yang Xiong, très dynamique, était enthousiaste à l’idée de travailler avec des francophones.

La projection du film L’Ecume des jours était l’occasion rêvée de créer une ambiance littéraire à la française dans son établissement. Le roman de Boris Vian était en vente à la librairie et le professeur Leclercq a présenté le film afin de préciser les sous-entendus culturels qui auraient pu échapper au public. Une fois Jean Sol Parte et Duke Ellington élucidés et après que les spectateurs ont étanché leur soif au bar de la librairie, le film a débuté dans l’atmosphère feutrée du salon de l’Elephant.

Si le film a bien respecté le fil narratif et les caractéristiques du roman, cette ambiance décalée, surprenante, cet humour jouant sur l’absurde a dérouté les spectateurs qui sont, malgré tout, entrés progressivement dans l’univers du grand Boris.

La distribution a beaucoup aidé. Reconnaître le héros de Intouchable et son désarmant sourire ou revoir Amélie Poulain, quel plaisir !

Une partie du public français avait lu le roman, l’autre partie et les membres de Club France en général découvraient le film « naïvement ». A la suite de la projection, certains spectateurs ont continué à commenter et à échanger leurs impressions.

Dernière modification : 17/07/2019

Haut de page