Les politiques d’attractivité des étudiants étrangers dans la circonscription de Shanghai

La circonscription de Shanghai, comme le reste de la Chine, attire un nombre croissant d’étudiants étrangers. Ce phénomène est accompagné et encouragé par un programme de bourses ambitieux à tous les niveaux de l’administration chinoise.

Shanghai est la deuxième région de Chine en termes d’accueil d’étudiants étrangers puisqu’ elle arrive tout de suite après Pékin et a accueilli 55 911 étudiants étrangers en 2014. Les provinces littorales du Jiangsu et du Zhejiang ne sont pas en reste et se positionnent en 4ème position et 5ème position des provinces et villes à rang provincial accueillant le plus d’étudiants internationaux avec respectivement 23 209 et et 22 190 étudiants. La circonscription consulaire de Shanghai rassemble donc 101 310 étudiants (soit 26% du total national), sans compter les étudiants internationaux de l’Anhui, pour lesquels aucun chiffre officiel n’est disponible. En 2014, Shanghai comptait à elle seule 2.960 étudiants français, tandis qu’ils étaient 4 012 étudiants français à être inscrits dans les universités de la circonscription, soit XX% sur un total de 10 729 étudiants français dénombrés par le MoE pour l’année 2014.

43,6% des étudiants étrangers viennent désormais en Chine pour suivre un cursus diplômant, soit une augmentation annuelle de 11,16% de 2013 à 2014. Ils se tournent de manière croissante vers les formations de niveau master et doctorat, qui ont enregistré une augmentation d’effectifs de 18,20% en glissement annuel. La progression de ces chiffres est analogue chaque année, ce qui prouve l’augmentation des cohortes d’étudiant étrangers dans les universités est un phénomène qui dure depuis déjà plusieurs années.

En parallèle, la municipalité de Shanghai encourage également ses universités à ouvrir des programmes d’été, à organiser des séminaires internationaux et à créer des programmes d’échanges internationaux pour drainer la communauté universitaire internationale à Shanghai. Les universités de Fudan et de Jiaotong se sont déjà prêtées au jeu en accueillant une centaine d’étudiants internationaux dans le cadre de leur summer session 2013.

L’outil phare de cette politique d’attractivité reste l’attribution d’un nombre toujours croissant de bourses aux étudiants étrangers. Leur financement provient encore pour l’essentiel du gouvernement central, qui a accordé 36 943 bourses à des étudiants étrangers en 2014, mais aussi de certaines administrations de niveau provincial (Shanghai ou le Zhejiang, notamment), de villes (comme Hangzhou, Yiwu ou Ningbo), des universités elles-mêmes, ou encore d’entreprises publiques et privées. A titre d’exemple, l’université de Fudan accueille 4.000 étudiants étrangers, dont 3000 étudiants diplômants auxquels elle attribue annuellement des bourses pour un montant total de 1,5 millions de yuan.

Le China Scholarship Council, agence dépendant du Ministère de l’éducation chinois, gère directement les candidatures des étudiants postulant à des bourses d’études en Chine. En 2014, environ 9,8% des étudiants étrangers ont disposé d’une bourse offerte par le China Scholarship Council. Les dossiers de candidatures sont à déposer chaque année au plus tard le 31 mars via la plateforme internet du CSC (http://laihua.csc.edu.cn).

Il existe trois catégories de bourses distinctes pour les étudiants en mobilité dans la circonscription de Shanghai :

1. les bourses du gouvernement (CSC)
2. les bourses des provinces
3. les bourses des municipalités

N.B : les bourses ne sont pas cumulables.


Envoyer un message

Dernière modification : 09/04/2015

Haut de page