Les nanotechnologies, un axe fort de R&D en Chine

Le gouvernement chinois a fortement soutenu le domaine des nanotechnologies ces dernières années. Début 2006, le Conseil des Affaires d’Etat chinois a lancé « le Programme du plan national à long terme sur le développement scientifique et technologique », les nanotechnologies y représentent un axe majeur.

La Chine possèderait actuellement plus de 350 universités, une trentaine d’instituts de recherche et plus de 400 entreprises engagés dans la R&D du secteur des nanotechnologies. Une équipe d’environ 26 000 chercheurs venant d’instituts, d’universités et d’entreprises travailleraient dans ce domaine en Chine. Les objectifs du développement des nanotechnologies sont principalement liés aux nanomatériaux et aux nanodispositifs. Les projets importants de nanotechnologie portent sur la nanoélectronique, la nanobiologie, la R&D de nouveaux matériaux fonctionnels et leur industrialisation. Deux grandes zones géographiques de R&D se distinguent : le centre de R&D du Nord qui gravite autour de Pékin et celui du Sud autour de Shanghai. L’Académie chinoise des sciences est fortement impliquée, ses instituts et les universités représentant 85% de la R&D en Chine dans ce domaine.

Pékin, science.pekin-amba@diplomatie.gouv.fr

Dernière modification : 15/02/2011

Haut de page