Les instituts franco-chinois de coopération universitaire font leur rentrée !

La rentrée universitaire est là et la plupart des universités chinoises rouvrent au début du mois de septembre. Cette rentrée concerne également les instituts franco-chinois. La circonscription de Shanghai concentre trois de ses établissements : l’Université de technologie sino-européenne de l’Université de Shanghai (UTSEUS), l’Ecole d’ingénieurs de Paristech Jiaotong de Shanghai, ainsi que l’Institut franco-chinois de l’Université Renmin de Chine. Une nouvelle brochure électronique présentant les instituts franco-chinois est désormais disponible en ligne à l’adresse suivante : www.ambafrance-cn.org/Les-instituts-franco-chinois-de-25891.
Nous vous proposons de voir comment chaque institut prépare cette nouvelle année scolaire et de faire la connaissance de M. Jean-François Vergnaud, doyen français de l’Institut franco-chinois de l’Université Renmin de Chine

L’UTSEUS

JPEG

L’Université de technologie sino-européenne de l’Université de Shanghai (UTSEUS) a vu le jour en 2005 et rassemble dans un même partenariat les Universités de technologie de Troyes, de Compiègne, et de Belfort-Montbéliard. En septembre, l’UTSEUS accueille une nouvelle promotion de 270 élèves chinois par an pour des cursus d’ingénieur de 3 ans en Chine et de 2 ou 2,5 années en France (sanctionné par la délivrance d’un titre de master ou d’ingénieur des UT). Le total des étudiants chinois en scolarité à l’UTSEUS s’élève ainsi à 1140. L’institut reçoit également des étudiants français et internationaux en semestre d’échange (http://utseus.com/fr/etudiant/etudiant-en-echange/master-1-2/). Ils représenteront entre 120 et 140 étudiants cette année. En 2015, l’UTSEUS fêtera ses dix ans.

Sur le plan de la formation, l’UTSEUS proposera cette année en coopération avec les Pôles de recherche et d’enseignement supérieur (PRES) Sorbonne Universités une nouvelle formation interdisciplinaire intitulée « Langue, Culture et Innovation » aux étudiants internationaux. Les étudiants français qui viendront à Shanghai dans ce cadre bénéficieront de bourses du PRES Sorbonne universités et L’UTSEUS organisera la première école internationale d’hiver de Sorbonne universités. Enfin, les étudiants chinois et français pourront diversifier leur choix d’enseignement grâce à la création de 4 nouvelles unités de valeur : recherche opérationnelle, système couplés, gestion de projet avancée, science technologie et société. Ces nouvelles options ont vocation à faciliter l’arrivée en France des étudiants chinois et à favoriser les échanges entre étudiants chinois et français.

Au niveau des relations avec les entreprises, l’UTSEUS a mis en place un comité de parrainage industriel, comité qui regroupera des grandes groupes français, chinois et internationaux tels que SUEZ Environnement – SITA (traitement et valorisation des déchets dangereux), ZTE, Oxylane, Faurecia, XEROX, SIVECO. Ce comité va permettre de financer des bourses industrielles pour les étudiants ingénieurs. Un étudiant chinois a ainsi obtenu la première bourse industrielle du comité, de la part d’Oxylane, pour ses deux années de formation en France.

L’UTSEUS comprend également un volet recherche, articulé autour du laboratoire Complex City consacré à l’étude des systèmes urbains grâce à la mise à profit des capacités d’analyse et de traitement des données offertes par l’informatique. Cette année, le laboratoire Complex City a obtenu trois financements dans le cadre d’appels à projet de l’Agence nationale de la recherche et organisera le 2 décembre à Paris une conférence intitulée « Innover avec la Chine : les enjeux d’avenir (http://www.conference-innovation.com/chine/programme). Dans le cadre des célébrations du 50ème anniversaire des relations diplomatiques franco-chinoises, l’UTSEUS organisera une semaine de l’innovation à partir du 27 octobre.

L’école d’ingénieurs ParisTech Shanghai Jiaotong

JPEG
JPEG

Née d’un partenariat stratégique entre quatre écoles de ParisTech (Ecole Polytechnique, ENSTA ParisTech, Mines ParisTech et Telecom ParisTech) et l’Université Jiaotong de Shanghai, l’école a ouvert ses portes le 13 septembre 2012, sur le campus Minhang de l’université Shanghai Jiaotong. Le 26 avril 2013, l’école a été inaugurée par le Président de la République François Hollande. Les étudiants suivent un programme de formation d’ingénieur inspiré du modèle français des écoles d’ingénieurs, avec un cycle intégré en 6 ans.

Le 17 septembre 2014, l’École d’Ingénieur ParisTech Shanghai Jiaotong accueillera sa troisième promotion. Cette journée sera marquée par le lancement de la l’université Jiaotong de Shanghai (SJTU) ParisTech Review (www.sptreview.org/en/), revue en ligne gratuite trilingue traitant de l’impact des technologies ainsi que des évolutions majeures qui affectent la société.

Cette troisième année de l’école marque une étape décisive pour les étudiants chinois et internationaux (les préinscriptions pour le concours de recrutement pour les élèves des lycées français et des lycées internationaux seront ouvertes en Février 2015.) qui suivront des enseignements tout au long de l’année avec des professeurs visitant issus des Grandes écoles françaises partenaires. Les premiers stages en entreprises pour les élèves commenceront également en cette fin d’année scolaire.

Par ailleurs, dans le cadre des festivités liées au cinquantenaire de l’établissement des relations diplomatiques entre la France et la Chine, l’école d’ingénieurs de ParisTech Shanghai Jiaotong a souhaité fêter cette année la science en invitant des personnalités de prestige tels que Cédric Villani (Médaille Fields), Serge Haroche (Prix Nobel de Physique), Vincent Berger (Conseiller enseignement supérieur et recherche pour la Présidence de la République), Joël Bellassen (Inspecteur général en charge du chinois) ou encore très prochainement Jean-Marie Lehn (Prix Nobel de chimie) et Christophe Ono-dit-Biot (Grand prix du roman l’Académie française 2013).

L’école souhaite également cette année accentuer son ancrage avec l’innovation et le tissu industriel. Ainsi, un incubateur sera mis en place dans les prochains mois pour soutenir des jeunes entrepreneurs innovants.

L’institut franco-chinois de l’université Renmin à Suzhou

JPEG

Accrédité par le Ministère chinois de l’Education en 2012 et inauguré le 12 juin de la même année, l’Institut franco-chinois de l’université Renmin de Chine (IFC Renmin) est la 1ère plate-forme franco-chinoise pour la coopération et la mobilité co-diplômante en sciences humaines et sociales associant, autour d’une stratégie commune et d’une seule convention, les Universités Paul-Valéry et Paris-Sorbonne à Kedge Business School (école de commerce issue de la fusion entre Euromed Management et Bordeaux Management School), en coopération avec l’Université Renmin de Chine (Renmin Daxue). L’IFC Renmin est situé sur le campus de Suzhou de l’université Renmin de Chine, dans le parc technologique de Dushu Lake.

La rentrée se tiendra à la mi-septembre et à cette occasion l’IFC Renmin accueillera 270 nouveaux étudiants chinois et 70 étudiants français sur son campus à Suzhou. En comptant les étudiants en cours d’études en France, ce sont plus de 820 étudiants qui suivent leur cursus au sein de l’IFC.

Dans le cadre du cinquantenaire des relations diplomatiques franco-chinoises, les 11, 12 et 13 avril 2014, l’IFC a organisé sur son campus de Suzhou un forum « Formations – Entreprises – Régions », qui sera renouvelé en novembre.

Pour en savoir plus sur l’IFC Renmin et les projets pour cette rentrée, nous vous invitons à lire l’interview de son doyen français, M. Jean-François Vergnaud.

Dernière modification : 29/08/2014

Haut de page