Les formations artistiques au conservatoire

Les conservatoires de musique, de danse et d’art dramatique (à rayonnement communal ou intercommunal - CRC/CRI, à rayonnement départemental – CRD, et à rayonnement régional – CRR) délivrent des diplômes qui n’entrent pas dans le système LMD mais certifient l’excellence artistique des étudiants.

1. Présentation générale des conservatoires

Le Brevet d’études, qu’il soit musical, chorégraphique ou théâtral (BEM, BEC, BET) est le premier diplôme qui se prépare au conservatoire, valide le 2ème cycle d’études, et permet l’entrée en 3ème cycle.

Le Certificat d’études (CEM, CEC, CET) valide le 3ème cycle d’études et permet l’entrée en cycle d’enseignement professionnel initial, par le biais de concours annuels.

Le Diplôme d’études (DEM, DEC, DET) est le plus haut diplôme artistique délivré par les conservatoires à rayonnement départemental et à rayonnement régional. Il permet de passer les concours d’entrée aux centres de formation professionnelle supérieurs.

A noter également :
Dans certains conservatoires à rayonnement départemental/régional, le Diplôme d’études (DEM, DEC, DET) a été remplacé par le Diplôme national d’orientation professionnelle (DNOP de musique, de danse ou d’art dramatique) qui ajoute des enseignements généralistes dans le programme des étudiants.

2. Du conservatoire à l’université

Depuis 2007 et dans l’objectif d’intégrer les diplômes artistiques au système LMD, il est désormais possible aux apprenants d’obtenir un diplôme de l’enseignement supérieur qui valide les compétences artistiques et techniques. Ce diplôme se décline en 4 spécialités : le diplôme national supérieur professionnel de musicien (DNSPM), le diplôme national supérieur professionnel de comédien (DNSPC), le diplôme national supérieur professionnel de danseur (DNSPD), et le diplôme national supérieur professionnel d’artiste de cirque (DNSP artiste de cirque). Le concours d’entrée à la formation de DNSP est accessible aux apprenants :

  • titulaires du baccalauréat, ou de tout diplôme étranger équivalent
  • des conditions supplémentaires sont fixées par les conservatoires en fonction de la discipline choisie (par exemple, obtention d’un DEM/DNOP de musique pour la préparation du DNSPM).

A l’issue de 3 ans d’études en horaires aménagés dans un conservatoire et à l’université, l’apprenant obtient un DNSP ainsi qu’une licence de l’université partenaire du conservatoire

A noter également :
De nombreuses universités françaises proposent des formations en théorie musicale et musicologie qui entrent dans le système LMD.

3. Liste des conservatoires

Voici la liste des universités françaises proposant des enseignements théoriques de musique.

Excel - 10.6 ko
(Excel - 10.6 ko)

Retrouvez la liste des conservatoires de France sur le site du ministère de la Culture et de la Communication

Retrouvez l’ensemble des formations disponibles en France sur le site de Campus France

Il existe de nombreux sites web et applications utilisables - en français et en anglais - par les étudiants désireux de se rendre en France ou d’en apprendre plus sur l’enseignement supérieur français :
  • la plateforme Études en France : outil incontournable du MAEDI pour les étudiants étrangers souhaitant s’inscrire à l’université en France. Toute la procédure pré-consulaire (avant la demande de visa) se fait directement via la plateforme ;
  • le catalogue des formations : en sus de synthétiser le fonctionnement de l’enseignement supérieur en France, il référence les formations dispensées dans les établissements publics et privés, à tous les niveaux et dans toutes les disciplines ;
  • le catalogue des Écoles doctorales et sujets de thèse : la mise en commun des écoles doctorales françaises offre un panorama simple et facile à utiliser pour préparer une mobilité doctorale en France. De plus, de nombreux sujets de thèse, proposés par les établissements, sont déjà disponibles en ligne ;
  • Programs Taught In English : avec ce site, il n’a jamais été plus facile de trouver une formation adaptée à ses envies, même sans maîtriser la langue française : l’ensemble des formations dispensées en anglais y est référencé ;
  • l’annuaire des programmes de bourses : il référence les bourses mises à dispositions par différentes institutions, en fonction de la nature de la mobilité, du niveau d’études de l’étudiant, etc. ;
  • la plateforme Campus Art : espace numérique d’échange entre les étudiants chinois en art et les écoles françaises ;
  • l’application Immersion France : application mobile permettant de trouver en France une formation linguistique en fonction de critères précis, à télécharger sur le site.

Dernière modification : 10/02/2017

Haut de page