Les enfants de Madaifu : rétrospective d’Anne de Kermadec

Le 27 mars 2019, Shanghai Accueil, avec le soutien du Consulat Général de France à Shanghai, a organisé une conférence au profit des enfants de Madaifu intitulée « Un autre visage de la Chine, 10 ans de terrain au service de Madaifu ».

JPEG

L’association Les enfants de Madaifu a été fondée en 1999 par le Docteur Marcel Roux, Vice-président de Médecins Sans Frontières de 1990 à 1994 puis chef de mission en Chine de 1995 à 1999. D’abord baptisée Datong大同, en référence au concept confucéen de la « Grande harmonie », l’association est par la suite renommée Madaifu 马大夫, Ma pour Marcel et Daifu pour Docteur, en l’honneur de son fondateur qui disparait en 2006.

L’association œuvre pour soutenir les orphelins et leur entourage, le plus souvent les grands-parents. Ce soutien se traduit par une aide financière permettant aux familles de subvenir aux besoins des enfants et de financer leur scolarité.

Anne de Kermadec est diplômée de chinois et se rend en Chine pour la première fois en 1979. Après une vingtaine d’années passées comme enseignante, elle part pour son premier voyage dans le Gansu en 2008.

Des villages « en suspens »

Depuis maintenant plus de 10 ans, Anne de Kermadec consacre une grande partie de son temps aux 150 enfants dont l’association s’occupe sur le terrain. Elle explique que c’est grâce au bouche à oreille entre les enseignants que l’association peut venir en aide aux enfants en difficulté.

Selon Anne de Kermadec, au-delà de l’aide financière apportée par l’association, c’est surtout la création « de lien humain » qui compte. Elle rend donc régulièrement visite aux enfants que l’association soutient et dont elle connait chaque prénom !

Un changement radical

Avec le recul de ses 10 ans d’expérience, Anne de Kermadec a été témoin de la métamorphose des campagnes chinoises. Les grands-parents ont presque tous déjà fait l’expérience de la ville, ils parlent mandarin, utilisent des téléphones portables … Le niveau de vie et les conditions de vie dans les villages se sont améliorés grâce aux vastes programmes de rénovation et de réhabilitation menés par le gouvernement chinois.

Le système d’éducation s’est lui aussi renforcé avec la réforme des 9 ans de scolarisation obligatoire et la présence d’enseignants bien formés.

Néanmoins, les défis sont encore nombreux à commencer par le décrochage scolaire et l’environnement familial qui reste souvent réticent au départ des enfants pour la ville.

Qu’ils deviennent boulanger, pilote de bateaux ou médecin, c’est avec fierté et émotion que Les enfants de Madaifu accompagne ces jeunes, année après année, dans leur parcours scolaire, leurs études supérieures, jusqu’à la vie active.

Dernière modification : 25/04/2019

Haut de page