Le tourisme, vecteur de coopération universitaire et secteur stratégique en plein essor.

Les enjeux du tourisme pour la Chine sont considérables : la Chine est devenue le plus grand marché touristique intérieur du monde générant près de 500 milliards de yuans. Quant à la progression du nombre de touristes étrangers en Chine, elle est de l’ordre de 10% et ces quelque 120 millions de personnes (dont les résidants de Macao, Hong Kong et Taiwan) représentent 29 milliards de yuans environ de revenus. En Europe, la France reste aujourd’hui la première destination touristique du monde avec 79 millions de touristes étrangers générant 42,9 milliards de dollars. La Chine est désormais la 3ème destination touristique mondiale. En 2008 elle a enregistré des recettes du tourisme en hausse largement tirées par le tourisme intérieur. Parallèlement, les chinois voyagent de plus en plus à l’étranger.

Pour anticiper les nouveaux défis posés par cette évolution, la formation de futurs professionnels compétents est essentielle. La coopération universitaire mise en place par l’université de Ningbo en partenariat avec l’Esthua d’Angers fait dans ce contexte figure de coopération unique et modèle dans la circonscription de Shanghai.

Lancé dès 2005, ce programme est une double licence en management du tourisme, reconnu par le ministère chinois de l’éducation, qui forme chaque année soixante étudiants chinois à la langue française ainsi qu’aux nouveaux enjeux posés par le développement du tourisme. Un programme de double master sera également mis en place dès la rentrée prochaine.

Cette coopération donne aussi lieu à l’organisation d’un colloque sino-européen sur le tourisme, afin de permettre à des chercheurs européens et chinois d’échanger sur des problématiques communes. La deuxième édition a eu lieu à Ningbo en août 2013 avec pour thème principal le tourisme maritime et balnéaire. Ainsi, les échanges croisés sur les situations chinoises et européennes ont-ils porté sur les questions de sécurité dans le tourisme balnéaire ou encore sur la privatisation de l’espace de la mer dans un contexte de « nouvelle gestion » des espaces publics.

Ce programme est à la pointe d’un secteur stratégique en plein essor, dont les répercussions en termes économiques, culturelles et humaines sont très importantes pour nos deux pays.

Cette coopération modèle est notamment maintenue et développée notamment grâce à M. Shen Shiwei, doyen adjoint de la faculté de tourisme, qui est francophone et notre interlocuteur privilégié. Il a accepté de répondre à nos questions.

JPEG - 120 ko
M. SHEN Shiwei

Lettre de Shanghai : Pourriez-vous présenter en quelques mots la coopération entre les universités d’Angers et de Ningbo, dans le domaine du tourisme ?

M. Shen Shiwei : La coopération entre nos deux universités se fonde essentiellement sur deux programmes de double-diplôme, ceux de double-licence en tourisme et de double-master en tourisme, dont le premier a été approuvé par le Ministère chinois en juin 2010 pour un effectif de 40 étudiants par promotion et le deuxième en août 2013 pour un effectif de 20 étudiants par promotion. Les étudiants doivent passer un concours national pour candidater.

LDS : Quels sont les futurs projets de coopération pour l’année 2014 entre vos deux universités ? Comment envisagez-vous l’avenir de la coopération ?

M. Shen Shiwei : En 2014, nous accueillirons une première promotion de 20 étudiants pour le programme de double-master en tourisme tout en accompagnant la fin d’études de la première promotion de double-licence en tourisme. Nos deux universités envisagent de fêter ces deux moments forts à Angers comme à Ningbo. En plus, avec le concours de la ville de Fenghua et le soutien du Consulat général de France à Shanghai, une série d’événements scientifiques et culturels se dérouleront à Fenghua en juin 2014 dans le cadre de la célébration du 50eanniversaire des relations franco-chinoises.

Les deux universités signeront un accord pour la création d’un laboratoire franco-chinois sur les questions du tourisme et du patrimoine maritimes et une éventuelle convention sur le programme double-licence en management du patrimoine.

Pour l’avenir, les deux parties ont une ambition commune : au travers de notre étroite coopération, fonder une plate-forme d’échange qui soit la plus importante, solide et fiable entre nos deux pays pour la formation et la recherche dans le secteur du tourisme.

LDS : Quels sont les enjeux économiques et culturels du développement du tourisme entre la France et la Chine ?

D’après moi ainsi que mes collègues chinois et français , les principaux enjeux sont :

  • Un certain dysfonctionnement des institutions touristiques des deux côtés ;
  • Un manque de professionnels formés à l’interculturels et trilingues (français, anglais, chinois) qualifiés de deux côtés ;
  • Une connaissance réciproque encore insuffisante, malgré une amélioration considérable depuis ces deux dernières décennies, notamment grâce à des événements comme les années croisées France-Chine. Le 50ème anniversaire des relations diplomatiques devraient à nouveau être un mpment fort de dialogue entre nos deux pays !

Dernière modification : 15/08/2014

Haut de page