Le pôle environnement : présentation des acteurs institutionnels [中文]

Le pôle environnement est constitué de six entités publiques, impliquées dans la coopération franco-chinoise et qui travaillent en complémentarité. Elles se réunissent régulièrement afin d’assurer la coordination de l’ensemble des actions menées avec la Chine dans le domaine de la protection de l’environnement et de la lutte contre le changement climatique.

JPEG

Le Service de coopération et d’action culturelle (SCAC)

Le Service de coopération et d’action culturelle, au sein duquel se trouve placé le correspondant environnement de l’Ambassade, chargé du suivi de la situation environnementale chinoise. Il anime et coordonne également les actions de coopération institutionnelle entre la France et la Chine dans les domaines de la lutte contre le changement climatique, de l’environnement et du développement durable. Enfin, il est le relais des autorités françaises auprès des autorités et de la société civile chinoises et de la Délégation de la Commission européenne en Chine. Le SCAC contribue financièrement, notamment à travers la prise en charge de missions d’experts, à la mise en œuvre des principaux accords institutionnels signés depuis 2007. Il verse également chaque année des subventions à des ONG chinoises actives en matière d’environnement.

Pour en savoir plus : Le Service de coopération et d’action culturelle

Le Service économique régional (SER)

Le Service économique régional, et notamment le Secteur environnement, énergie, transports et BTP, intervient dans l’analyse des enjeux économiques liés au développement durable et à la lutte contre le changement climatique, en lien avec les administrations et les entreprises françaises comme chinoises, sur une base macroéconomique et sectorielle.

Il anime sous l’autorité de l’Ambassadeur les relations économiques bilatérales et contribue au soutien public au développement international des entreprises françaises dans le secteur.

Pour en savoir plus : Le Service économique régional en Chine

Le Service pour la science et la technologie (SST)

Le Service pour la science et la technologie assure la promotion de la recherche et de la technologie françaises en Chine et coordonne les actions de coopération scientifique entre la France et la Chine, notamment dans le domaine de l’environnement. Il est l’interlocuteur des services officiels chinois sur les questions scientifiques et joue un rôle d’interface entre les chercheurs et les industriels des deux pays. La mission du SST est également de faire connaître en France les développements scientifiques chinois.

Pour en savoir plus : Le Service pour la science et la technologie

L’Agence française de développement (AFD)

L’Agence française de développement intervient en Chine depuis 2004 dans le cadre d’actions ayant un fort impact sur le climat : efficacité énergétique dans l’industrie, production d’énergies propres et renouvelables, développement urbain sobre en carbone (cogénération et réseaux de chauffage efficaces, réseaux de transports sobres, réhabilitation énergétique des bâtiments, etc.), énergies rurales /reforestation. Depuis juin 2011, son mandat s’est élargi au développement durable : traitement et distribution de l’eau, y compris le traitement des eaux usées et des boues ; traitement des déchets ; dépollution et remédiation des sols ; biodiversité et gestion forestière. Depuis 2004, les engagements cumulés de l’AFD sous forme de prêts au gouvernement chinois s’élèvent à 818 millions d’euros, pour 16 projets, permettant d’éviter l’émission de plus de 6,6 millions de tonnes de CO2 par an.

Pour en savoir plus : L’Agence française de développement en Chine

Business France

La Mission économique-Ubifrance en Chine offre aux entreprises un catalogue de prestations (certifiées ISO 9001 par l’AFAQ) qui leur permet de définir un véritable plan d’action : information, prospection, communication, volontariat international en entreprises. Elle propose des outils spécifiques au secteur, comme le Green Pass. Plusieurs actions sont menées chaque année pour accompagner les éco-entreprises françaises sur le marché chinois (salons, colloques techniques, missions individuelles).

Pour en savoir plus : Business France

Le Centre National de la Recherche Scientifique (CNRS) – Bureau de représentation de Pékin

Le CNRS a lancé en 2007 un programme de coopération sur l’environnement avec la Chine, piloté par son Institut Ecologie et Environnement (INEE), en partenariat avec l’Académie des sciences de Chine, et les universités. Il développe en Chine un certain nombre de laboratoires et programmes associés de recherche dans les secteurs suivants : énergies renouvelables, qualité de l’air, traitement des eaux, chimie verte, biodiversité et ville durable.

Pour en savoir plus : Le CNRS en Chine

Par ailleurs, une centaine de collectivités locales françaises sont engagées dans des coopérations décentralisées avec la Chine, notamment dans le domaine de l’environnement. Les 3èmes rencontres de la coopération décentralisée franco-chinoise se sont tenues en 2010, sur le thème de l’environnement. Le Ministère français des Affaires étrangères et européennes et l’Association d’Amitié du Peuple chinois avec l’étranger pilotent ce processus.

Enfin, ce dispositif est complété par la Chambre de commerce et d’industrie française en Chine qui a mis en place en 2009 un groupe de travail dédié à l’environnement qui anime et coordonne l’action des entreprises françaises implantées en Chine.

Dernière modification : 13/08/2019

Haut de page