Le Premier ministre Jean-Marc Ayrault a effectué une visite en Chine, en compagnie de membres du gouvernement. [中文]

"La France et la Chine exercent dans le monde des responsabilités particulières"

Du 5 au 9 décembre, le Premier ministre était en Chine pour un voyage officiel. Il a rencontré vendredi 6 décembre M. LI Keqiang, Premier ministre de la République populaire de Chine et s’est exprimé ensuite lors d’une conférence de presse.

PNG

La France et la Chine célébreront en 2014 le 50e anniversaire de l’établissement des relations diplomatiques entre les deux pays. Le 27 janvier 1964, a rappelé Jean-Marc Ayrault, le Général de Gaulle avait pris cette décision historique de reconnaître la Chine comme Etat souverain et d’établir avec elle des relations diplomatiques. "C’était un acte pionner", rappelle le Premier ministre, "et on en mesure aujourd’hui les conséquences positives dans le développement de liens d’amitié forts entre la France et la Chine". Il a évoqué les événements qui, dans les deux capitales, lanceront le 27 janvier 2014 les célébrations de ce cinquantenaire. A Paris, ce sera une "Nuit de Chine" au Grand palais.

Si les anniversaires sont l’occasion d’évoquer le passé, le Premier ministre a précisé que la volonté de la France, partagée par la Chine, est surtout que celui-ci soit l’occasion de parler de l’avenir du partenariat franco-chinois. Il a rappelé que le président de la République française, lors de sa visite d’Etat en avril 2013, a souhaité donner "un nouvel élan" à la relation franco-chinoise. "Ma visite a pour objectif de le concrétiser encore davantage", a précisé le Premier ministre, en lui permettant de "faire connaissance" avec Li Keqiang, mais aussi pour engager le dialogue dans tous les domaines, un dialogue politique dont la visite en France au printemps prochain du président chinois, Xi Jinping, sera "un moment fort".

"La France et la Chine exercent dans le monde des responsabilités particulières", a précisé Jean-Marc Ayrault, "leur coopération contribue à la paix et à la sécurité", les deux pays étant membres du Conseil de sécurité de l’ONU. Mais cette coopération favorise ainsi des réponses communes aux enjeux planétaires comme la lutte contre le changement climatique. "La France souhaite que la Chine travaille étroitement avec elle au succès de la conférence climatique qui se tiendra à Paris en 2015" a déclaré le Premier ministre, qui rapporte "une détermination commune" affirmée lors de l’entretien avec son homologue de "mettre en oeuvre les orientations qui ont été définies entre nos deux présidents" au printemps dernier.

Le Premier ministre a précisé également les secteurs structurants pour lesquels la relation franco-chinoise peut apporter des "bénéfices mutuels" : l’aéronautique et bien sûr le nucléaire civil . La France et la Chine fêtent d’ailleurs le 30e anniversaire de leurs relations dans ce domaine.

Mais la France est également prête à se mobiliser avec la Chine dans de nombreux autres domaines : le développement durable, l’agroalimentaire, la santé, le numérique ... L’entretien entre les deux chefs de gouvernement a d’ailleurs permis d’évoquer la coopération dans un projet de ville durable. En ce qui concerne l’agroalimentaire, le Premier ministre a évoqué l’obtention d’un agrément sanitaire qui permettra à la charcuterie française de s’exporter en Chine.

Enfin, la France reste pleinement mobilisée pour que l’objectif d’accueillir en France 50 000 étudiants chinois soit atteint en 2015. "Les étudiants chinois sont les bienvenus en France", a-t-il déclaré, précisant que cela passerait bien sûr par un renforcement de l’apprentissage des langues respectives. Au-delà des étudiants, la France souhaite également attirer les touristes chinois : lors de son entretien avec LI Keqiang, Jean-Marc Ayrault a affirmé que les engagements pour alléger les procédures d’obtention de visas seront tenus.

Déroulé de la visite

Le renforcement des relations économiques bilatérales a été au cœur des différentes étapes du Premier ministre en Chine :

  • A Pékin (5 et 6 décembre) où Jean-Marc Ayrault est intervenu en clôture du séminaire annuel du comité France-Chine qui réunit de nombreuses entreprises des deux pays ;
  • A Wuhan (7 décembre), où la présence des entreprises françaises a été particulièrement forte et où la France et la Chine ont un projet conjoint de ville durable ;
  • A Canton (8 décembre), où le Premier ministre a rencontré notamment les entreprises françaises actives dans la province du Guangdong.

Délégation

Le Premier ministre était accompagné de cinq ministres du gouvernement français :

Lire la biographie de Jean-Marc Ayrault

JPEG

Dernière modification : 07/09/2017

Haut de page