Le CNES et la NASA iront ensemble sur Mars [中文]

Par l’envoi d’un sismomètre sur Mars en 2016, la NASA fera appel à l’excellence technologique française.

Jean-Yves Le Gall, Président du CNES et Charles F. Bolden, Administrateur de la NASA, ont signé lundi 10 février à Washington un accord qui formalise la coopération entre le CNES et la NASA autour du sismomètre SEIS, le principal instrument de la mission martienne InSight. La signature, qui intervenait dans le cadre de la visite d’Etat du Président François Hollande aux Etats-Unis, a eu lieu en présence de Geneviève Fioraso, Ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche et de John P. Holdren, Directeur de l’Office of Science and Technology Policy (OSTP).

La mission InSight (Interior Exploration using Seismic Investigations, Geodesy and Heat Transport) a pour objet de déployer un observatoire géophysique extrêmement sophistiqué et performant sur la surface de Mars, afin d’en étudier la structure et la composition, encore très mal connues. Le sismomètre SEIS (Seismic Experiment for Interior Structures) en est l’instrument clé et il permettra de mieux comprendre la formation et l’évolution de la planète rouge en mesurant son activité sismique.

InSight est la 12ème mission sélectionnée par la NASA dans le cadre de Discovery, son programme d’exploration du système solaire. InSight sera lancée en mars 2016 et arrivera à la surface de Mars en septembre 2016. Elle devrait alors étudier le sol de la planète rouge pendant une année martienne soit environ deux ans.

Véritable défi technologique, le sismomètre SEIS est développé par le CNES, l’Institut de Physique du Globe de Paris (CNRS, Université Paris Diderot) et plusieurs grands laboratoires scientifiques mondiaux. Il sera livré à la NASA par le CNES, après intégration des contributions reçues par ses partenaires (DLR pour l’Allemagne, UKSA pour le Royaume-Uni, ESA/Prodex pour la Suisse et JPL pour les Etats-Unis).

A l’occasion de cette signature, Jean-Yves Le Gall a déclaré : « La France et les Etats-Unis coopèrent dans le domaine spatial depuis plus de 50 ans et cette relation exceptionnelle a déjà donné lieu à de nombreux succès communs. Le CNES est, en particulier, très impliqué dans l’aventure martienne menée avec succès par la NASA, dont il est le principal partenaire pour les missions d’exploration robotique. Après Curiosity, InSight va donner un nouvel et important élan à l’exploration de Mars. Les résultats de cette mission, obtenus notamment grâce à l’instrument SEIS dont le CNES a la responsabilité, seront très précieux pour la connaissance de la planète rouge et ils nous fourniront des indications essentielles pour mieux comprendre la formation et l’évolution de notre propre planète. »

Dernière modification : 19/02/2014

Haut de page