Langue française, art numérique et musique : trio gagnant pour les collégiens de Wuhan !

Faire de la musique avec un fruit ou une fleur pour apprendre le français ? Cela a été rendu possible en utilisant les « Makey-Makey », des cartes numériques qui relient des objets de tous les jours avec des ordinateurs.

Le collège numéro 1 de Hanyang (à Wuhan) a élargi cet automne son offre de cours en ouvrant des classes de français pour plusieurs centaines de collégiens. Ces 250 nouveaux élèves de français ont fabriqué leurs propres instruments avec des objets connectés, durant un atelier numérique innovant qui s’est déroulé le 29 novembre 2017.

L’objectif de cet atelier était de sensibiliser ces nouveaux apprenants à la langue française par une participation active et surtout créative, au moyen de la technologie et de la musique, en fabriquant leurs propres instruments à partir des objets à disposition dans le quotidien (fleurs, fruits, papier).

En utilisant leurs corps, ils ont expérimenté par petits groupes le passage de l’électricité à travers tous les éléments du circuit qu’ils ont inventé, grâce à l’utilisation de Makey Makey, une interface qui permet de transformer des objets conducteurs d’électricité (comme les fleurs ou les fruits) en notes de musique ou déclencheurs de sons comme « le son d’un rire », « une voix de monstre », « une porte qui grince », « un son percussif » etc.

Pour permettre à tous les élèves de manipuler les installations et d’apprendre de nouveaux mots de vocabulaire en situation, quatre dispositifs ont été créés : un « instrument à fleurs » où l’on utilise chaque fleur comme une touche de piano ; un « tapis de danse » où chaque forme d’aluminium sur le tapis est un déclencheur de sons ; les « fruits sonores » où les fruits produisent des notes de musique et enfin le « dessin sonore » où les élèves dessinent puis utilisent leurs dessins comme déclencheurs sonores.

Très volontaires, les élèves se sont succédé sur les installations et se sont révélés débordant d’imagination, d’enthousiasme et avides d’apprendre.

À l’issue de cet atelier animé par Quentin Aurat, un petit concert numérique a été réalisé par les élèves. Preuve que le français et la technologie vont bien ensemble !

Cet évènement a été organisé dans le cadre de Novembre Numérique, par le SCAC-IFC du Consulat général de France à Wuhan avec le soutien de l’Institut français.

Dernière modification : 07/12/2017

Haut de page